[Découverte] « Wormworld Saga », une claque graphique à ne pas rater !

Bonsoir à toutes et tous. Aujourd’hui j’ai fait la découverte d’une superbe série : Wormworld Saga (je tiens au passage à remercier Dupuis d’avoir abordé ce point sur sa page Facebook).

Cette série étant visuellement une perle, je ne peux que vous inviter à cliquer sur les images afin de les voir en plus grand.

FaceBook-WormWorldSaga

Une image de bannière Facebook proposée sur http://www.wormworldsaga.fr/

A l’été 1977, c’est le début des vacances d’été pour les élèves de l’école élémentaire Michael Ende (nd : auteur allemand de romans fantastiques ayant vécu au XXe siècle). Jonas, toujours perdu dans ses pensées, n’entend pas la sonnerie retentir. Oh, ce n’est pas la première fois que le jeune garçon est dans les nuages, et c’est d’ailleurs ce qui lui vaut d’importantes lacunes scolaires.

yuinjo,ml

« Michael Ende Elementary » que l’on peut traduire par : « École élémentaire Michael Ende »

Pour Jonas, les vacances passées avec son père chez sa grand-mère s’annoncent idéales. Comment en effet rêver mieux  que deux mois de balades dans les champs et de jeux dans les bois ?

Oui mais voilà… étant données ses notes, son père a bien d’autres perspectives pour lui : du français, des maths et ce tous les jours ! Que du bonheur ! ^^

iuojoipjopkmo

Avec ces effets de lumière, on s’y croirait !

J’ai vraiment été émerveillé par les deux scènes qui vont suivre. L’auteur maîtrise parfaitement les jeux de lumière, tant pour les scènes de jour que de nuit. Et peut-être que, comme moi tout à l’heure, vous vous identifierez à ces situations. Ces cases sont tellement empruntes de réalisme dans leur mise en couleur qu’il n’est pas difficile de se laisser transporter au fil du récit, tout en étant bercé par la chaleur de l’été.

frfrfrfrfr

dededefeferf

Tout en étant dessinée avec un style très jeunesse, Wormworld Saga arrive à créer un équilibre savoureux avec un style plus adulte et plus réaliste.

Mais revenons-en à l’histoire :

Où en étions-nous déjà ? Ah oui, Jonas était donc assigné à résidence afin de faire ses devoirs ! 😀

uygubhnjkl

Vive l’autorité paternelle !

rtfugyio

Prends garde à toi, vil mécréant !

Ah parce que vous, vous pensiez qu’il allait attendre sagement derrière son bureau pendant 46 pages ? Ahahah (heureusement que non ^^).

L’enfant n’en manque pas une pour échapper à la vigilance des adultes et se laisser aller à ses rêves. Il a également aménagé un QG secret dans le grenier, le seul accès connu à cet endroit se trouvant être une petite porte en bois oubliée de tous et qui donne sur la chambre de Jonas (porte tellement oubliée qu’elle avait été recouverte de papier peint et placée derrière une commode).

Fond-WWS-LeGrenier-1980x1200

Et voilà qu’il y fait une étrange découverte : un tableau donnant sur un autre monde !

Mais… Mais… Mais…

9782800155104FS

(J’ai volontairement préféré l’exemple des « Enfants d’ailleurs » à « Narnia » mais le concept reste sensiblement le même)


Oui bon effectivement ça ressemble fortement aux Enfants d’ailleurs de Bannister et Nykko (à ceci près que pour leur part c’est un miroir qu’ils trouvent au grenier).

En réalité, je touche là l’une des rares faiblesses que présente Wormworld Saga (alors je vais passer très vite sur la chose ^^’) : le scénario légèrement réchauffé !

L’enfant qui trouve un passage sur un monde parallèle dans son grenier… c’est certes un peu du déjà-vu.

Notons également le fait que tant le héros que l’atmosphère en elle-même sont très similaires à l’excellente BD Le monde selon François (que cela soit dans sa première ou sa seconde version), série qui était notre conseil lecture de la semaine dernière :

1

Extrait du « Monde selon François » de Collin et Zabus aux éditions Dupuis (3 tomes)
[Je reviendrai très certainement sur cette série lors de ma chronique « En quête de bulles »]

En est-ce pour autant un défaut ? Pas si sûr….

Car, malgré la trame initiale relativement simple des premiers chapitres, Wormworld Saga arrive à tirer son épingle du jeu lors des suivants. On comprend alors que d’une idée couramment utilisée a pu jaillir une nouvelle manière de penser l’histoire en elle-même. Wormworld Saga apporte donc une valeur ajoutée et ne se borne pas à une énième revisite du genre car le monde que découvrira Jonas est l’occasion pour l’auteur de nous en mettre plein la vue tout en introduisant un bestiaire et tout un arsenal de légendes et de croyances.

rtyuiop

Les couleurs se suivent et sont toujours aussi belles *_*

Eh oui, car qui dit monde imaginaire dit : « Les limites ne sont que celles de l’imagination » ! Et de l’imagination, Daniel Lieske en a à revendre (pour notre plus grand plaisir !)

oijoihhg

On se croirait dans un film d’animation… pourtant c’est une BD !

Je ne souhaite pas vous dévoiler le pourquoi du comment du tableau ni ce qu’il se passe véritablement dans ledit monde. Mieux vaut en effet que vous le lisiez par vous-même. Mais, puisque l’on en est aux détails techniques, sachez plusieurs choses :

  • Wormworld Saga sortira chez Dupuis dans les mois à venir (14 mars 2014 pour le premier tome et septembre 2014 pour le second)
  • Le premier tome contiendra les trois premiers chapitres ainsi que des artworks

Le site francophone contient pour l’heure les trois premiers chapitres disponibles gratuitement. Toutefois, il vous est possible de lire les deux suivants sur le site international de la série (je ne pouvais pas attendre ^^’). Si cela peut vous rassurer, des options sont disponibles sur le site international pour que l’on puisse lire l’histoire dans notre lange maternelle et ce malgré quelques coquilles dont sont heureusement exemptes les planches du site francophone. (ouf !)

Mais je ne peux terminer cet article sans aborder l’aspect original du projet, car il ne s’agit pas là d’une BD ordinaire, telle que nous avons l’habitude d’en lire. Wormworld Saga est en effet axée pour une lecture sur tablettes et il s’agit d’un projet numérique ! En outre, elle avait fait sa première apparition chez nous en avril dans Spirou.Z, magazine numérique du journal du même nom, lancé à l’occasion des 75 ans de notre groom préféré.

tyuio

L’un de mes coups de cœur ^^

Daniel Lieske, l’auteur de la série, est allemand. Il compte déjà plus d’un million de fans à travers le monde pour Wormworld Saga.

Remarque : pour une raison que j’ignore, nous n’avons pas le droit de relayer le trailer de Dupuis concernant cette série. Il existe néanmoins une vidéo allemande fort sympa qui présente bien les choses (et si comme moi vous ne parlez pas un traître mot d’allemand, il sera toujours possible de suivre via les images ^^)

Remarque 2 : pour les utilisateurs du site, il y a désormais un planning en interne comportant les salons (en jaune), les sorties BD (en rouge), les dédicaces (en bleu) et les expositions (en violet) et qui vous est accessible gratuitement dès lors que vous avez un compte sur Ederweld.fr. N’hésitez pas ^^.

calendrier

FaceBook-WWS-LaForet

Et une dernière pour la route !

South/htuoS

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.