[« Tif et Tondu » – 75 ans] Entretien – Frédéric Niffle

Red

Red

Rédacteur news et Administrateur du forum
Red

Image17

 

Frédéric Niffle est rédacteur en chef de Spirou et éditeur chez Dupuis depuis 2008. Depuis cette date, ce grand spécialiste de bande dessinée a bien relevé le défi posé par Dupuis, qui consistait à redonner une seconde jeunesse au Journal de Spirou. Il a récemment relancé sa maison d’édition créée en 1997 : les éditions Niffle. Ils nous en parle rapidement dans cet entretien. Nous revenons également sur la série Tif et Tondu, et la publication de Choc, récit publié actuellement dans SPIROU [voir critique prochainement]. Je vous laisse donc découvrir cet entretien enrichissant :

Vous êtes rédacteur en chef de SPIROU depuis 2008, racontez-nous vos (merveilleuses) années passées au sein de ce (fabuleux) Journal ?
Il serait un peu difficile de résumer en une seule réponse près de six années de rédaction du journal. Il y en a même qui en font des bouquins de 300 pages (voir La Véritable Histoire de Spirou paru chez Dupuis en 2013). C’est beaucoup d’anecdotes, beaucoup d’idées à trouver, beaucoup d’auteurs à publier (plus de 300 auteurs différents depuis 2008, ce qui doit être une sorte de record)… Et pour rester avec le chiffre 300, c’est pile le nombre de numéros de SPIROU dont je me suis occupé à ce jour. Les semaines filent à une vitesse folle dans ce boulot!

Image18

Depuis votre arrivée, le journal a nettement évolué, et sa lecture est plus agréable… Nous apprenons cependant dans le dernier numéro de SPIROU [numéro spécial Noël] que la crise le touche aussi…
La crise touche tous les secteurs. Nous n’y échappons pas, mais de façon beaucoup plus mesurée que la concurrence car le journal se porte bien. Nos parts de marché augmentent sensiblement en France. Cependant, personne n’échappe à l’inflation (augmentation des coûts postaux, des salaires, des matières premières…). Nous n’avions pas augmenté le prix du journal depuis janvier 2006. Je ne crois pas que beaucoup de journaux tiennent sept ans sans augmentation de leur prix de vente. Nous l’avons fait de manière modérée en septembre : dix centimes de plus seulement.

Vous avez créé les éditions Niffle en 1997. Puis vous avez un peu laissé ces éditions de côté. Cependant nous apprenons récemment le re-lancement du label…
La rédaction du journal est comme un train qu’on prend en marche et il a très vite été clair que gérer en même temps mes éditions et SPIROU serait très compliqué, d’autant que je suis également éditeur chez Dupuis et graphiste. Bon, le travail ne me fait pas peur car chaque activité enrichit l’autre. Mais depuis un certain temps, cela me manquait de réaliser entièrement seul des bouquins et on a trouvé un arrangement au sein de Dupuis pour que je puisse relancer mes éditions. Le premier titre sortira en mars 2014 dans une toute nouvelle collection intitulée « 50/60 » qui présentera les chefs-d’œuvre des années 1950 et 1960 comme on ne les a jamais lus. Il y aura notamment dans cette collection, en mai 2014, un titre de Tif et Tondu ! [La villa du Long-cri de Rosy et Will]

Ed_Niffle_Tillieux_GD

Prochain livre des éditions Niffle – Parution en Mars 2014

Est-il envisageable de voir un jour le retour de Tif et Tondu dans un nouvel album (avec de nouveaux auteurs) ?
Oui, absolument. Un grand auteur y travaille d’ailleurs actuellement, sous la forme d’un one-shot. Son nom circule sur les forums…

Image19

Comment est né le projet Choc de Colman et Maltaite dans SPIROU ?
C’est José-Louis Bocquet qui est l’éditeur de Choc chez Dupuis. Il paraissait évident de le pré-publier dans SPIROU, vu l’historique du personnage.

Quand avez-vous eu connaissance du projet ?
Il y a un an. José-Louis Bocquet pourrait mieux vous en parler.

Nous apprenons dans SPIROU que le regretté Rosy, avait donné un avis favorable au projet Choc (personnage qu’il avait lui-même créé)…
C’était en effet important pour les auteurs d’avoir eu l’accord du créateur du personnage. Il est triste évidemment que Rosy n’ait pas pu voir le résultat.

Est-ce le hasard si la publication de l’album tombe l’année des 75 ans de la série ?
Tout à fait.

Que représente le personnage Choc pour vous ?
Il fait partie de ces personnages de méchants mythiques, au même titre que Olrik ou Dark Vador. Forcément, il a fasciné mon enfance.

529505_562561147146869_916601998_n

« SPIROU », avec « Choc » (Maltaite-Colman) en couverture.

On retrouve un esprit bien différent dans Choc que dans la série mère…
Les auteurs ont souhaité prendre l’angle du réalisme, comme actuellement beaucoup de reprises au cinéma de super-héros. Il suffit de voir comment ont évolué Batman ou Superman, par exemple. C’est dans l’air du temps.

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de festivités pour les 75 ans de la série Tif et Tondu ?
Parce qu’en 2013 nous avons déjà explosé le nombre de numéros spéciaux, et que cela aurait fortement brouillé la cohérence des 75 ans de SPIROU. Mais promis, on ne loupera pas les 80 ans !

Image20

Quand vous lisiez Spirou, lisiez-vous la série Tif et Tondu ?
Oui, bien sûr. J’adore cette série. Les ambiances de ces années d’avant la technologie sont savoureuses.

Que pensez vous de la dernière reprise de la série par Sirkoski et Lapière ?
Je ne lisais pas le journal SPIROU à cette époque, et donc je suis passé à côté.

Pensez-vous que la série aurait du perdurer étant donné qu’il s’agissait d’une des premières séries « piliers » du journal ?
La série perdure à travers les intégrales qui remportent un beau succès.

Que pensez-vous du travail de Will sur la série ?
Il y a une épure dans son dessin qui est fascinante. Le trait est juste et élégant. C’est un graphiste. Son travail sur les architectures est magnifique. L’album La Villa du Long-Cri, par exemple, est né de l’envie de Will de dessiner une architecture moderne de rêve dans ce Midi de la France qu’il aimait tant.

Image21

Tif et Tondu par Will (gauche) et par Sikorski (droite).

 

Auriez-vous aimé voir la publication de pastiches de cette série à l’occasion de leur anniversaire ?
Quand ce sont de bons auteurs qui proposent une vision vraiment personnelle, oui, certainement. Tout est question avant tout de qualité.

Quel bilan personnel et professionnel gardez-vous de ces années passées à la rédaction en chef de Spirou ?
Le bilan, ce sera plutôt quand je ne serai plus à la rédaction en chef du journal, ce qui n’est pas encore pour tout de suite, j’ai encore quelques années devant moi.

Tous nos remerciements Monsieur Niffle.

Nous vous donnons rendez-vous demain pour la suite des festivités de l’anniversaire.

Copies de l’interview strictement interdites. (c) Phylactère Productions / Ederweld

Propos recueillis par Red-tourn’.


Accéder au sommaire du dossier des 75 ans de Tif et Tondu

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Excellent article, bravo !

  2. Red dit :

    Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *