Retour à la normale pour le site

Hey everybody =) [ je démarre à l’anglaise pour changer un peu du traditionnel « Bonjour à toutes et tous »Rigolant]

Ma période d’examens vient tout juste de se terminer. C’est la fin de 15 jours de partiels cumulés à des jours de révisions, brefs d’un emploi du temps de type « puzzle » avec des heures hybrides et des jours la tête dans les manuels.

C’est donc avec une grande joie que je prends plaisir à revenir en ces pages pour reprendre le rythme en main.

Cela ne vous aura pas échappé à moi non plus mais les études avant tout…Le festival d’Angoulème s’est tenu le week-end dernier dans la ville du même nom. Festival de la bande dessinée à renommée internationale qui a vu une fois de plus de nombreux bdphiles et auteurs arpenter les stands.

Le palmarès de cette année 2011 est le suivant :

FIBD Festival > Palmarès Officiel :
 
[Image indisponible]
« L’histoire d’amour entre Piero et Lucia se présente comme le portrait à l’aquarelle de la génération des trentenaires actuels. L’amour, idéalisé par l’éloignement, trompé par l’illusion de moyens de communication de plus en plus rapides, se transforme, s’épuise, et révèle alors la cruauté de son visage. »
 
« Cinq Mille kilomètres par seconde » de Manuelle Fior édité par ATRABILE obtient le prix du meilleur album 2011(FAUVE D’OR D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
« La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir et lui permettra d’affronter le regard des autres. Une voix originale sur le thème de la différence et un incontestable accent de sincérité, au service d’un récit tendre et sensible. »
 
« Le bleu est une couleur chaude » signé Julie Maroh et édité chez Glénat a reçu le prix du public 2011 (FAUVE FNAC-SNCF)
 
[Image indisponible]
« Le parcours d’un intellectuel en crise morale et personnelle dans l’Amérique d’aujourd’hui. Truffé de références esthétiques, historiques, philosophiques, David Mazzucchelli livre un roman graphique d’une foisonnante richesse formelle et narrative, célébré comme un chef-d’œuvre par des médias américains unanimes. »
 
Ce tome est au éditions Casterman et est réalisé par David Mazzucchelli. Il a obtenu le prix spécial du jury et se nomme « Asterios polyp ».(FAUVE D’ANGOULEME)

[Image indisponible]

« Juillet 1944. Joseph Joanovici voit la ligne d’arrivée. Après les nazis, bientôt hors course, un autre camp est entré dans la partie, pas moins dangereux pour lui : la Résistance. Sans juger, sans condamner, les deux auteurs racontent l’extraordinaire destin d’un homme capable du pire et du meilleur. »
C’est le 4e tome de la série »Il était une fois en France » édité par Glénat et dont les auteurs se nomment respectivement Fabien Nury et Sylvain Vallée qui récupère le prix de la série 2011.(FAUVE D’ANGOULEME)
[Image indisponible]
Et le prix intergenérations revient à….Naoki Urasawa et Osamu Tezuka ainsi qu’à Takashi Nagasaki pour Pluto.
 
« Qui assassine un à un les plus puissants robots de la planète, et pourquoi ? Aussi inspiré qu’il l’était dans Monster, Naoki Urasawa revisite de façon très personnelle le mythe d’Astroboy, l’une des plus célèbres créations d’Osamu Tezuka. À la fois hommage et thriller, une création majeure du manga d’aujourd’hui. » (FAUVE D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
 
« C’est lors d’un reportage que Joe Sacco se remémore une brève citation évoquant un massacre de près de 275 civils, perpétré par l’armée israélienne. Le dessinateur reporter s’est rendu à trois reprises sur le terrain, afin d’établir la véracité de cette tragédie. »
 
Vous l’aurez compris à l’image ; « GAZA 1956-En marge de l’Histoire » remporte le prix « regards sur le monde ». Cet ouvrage est réalisé par Joe Sacco et l’éditeur est FUTUROPOLIS. (FAUVE D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
 
« « La vie est une fête où les gens sont bienvenus ou pas bienvenus » comme le disait une fois un homme dans un beau costume taché de bière avec l’accent flamand. Exposé à Angoulême en 2009, Brecht Evens est l’une des révélations de la scène belge contemporaine. »
 
Avec le Noceurs, Brecht Evens remporte donc le prix de l’audace. L’éditeur est Acte sud BD. (FAUVE D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
Du côté de Delcourt, on retrouve « La parenthèse » de Elodie Durand avec le prix révélation.
 
« Une jeune fille d’une vingtaine d’années vit un drame qui semble être sans retour. Ce récit parle de la maladie, de la perte de soi, de la mémoire, d’une convalescence inattendue, et de comment, un jour, on réapprend son alphabet, à compter, à retrouver ses souvenirs. »
 
(FAUVE D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
 Attilio Micheluzzi s’offre pour sa part le prix du patrimoine avec « Bab el Mandeb » publié aux éditions Mosquito.
 
« Sur fond de tensions géopolitiques autour du canal de Suez, la valse des destins de quatre personnages en 1935, conduits à assurer une livraison d’armes en Abyssinie. Le choc de l’amour, de l’argent, de l’idéal politique et de la grande aventure, et le sens de la mise en scène de l’italien Attilio Miccheluzzi (1930 – 1990). »(FAUVE D’ANGOULEME)
 
[Image indisponible]
Et pour finir, le prix que j’attendais le plus, à savoir le prix jeunesse bien sûr. Il y avait de nombreus tomes que j’apprécie en compétition (ex: Seuls tome 5…). C’est finalement Zep (auteur de titeuf que l’on ne présente plus° qui l’a obtenu avec son album « Les Chrono kids » numéro 3 en compagnie de Stan et Vince.
 
« Dans une brocante, Adèle et Marvin dégottent un portable qui, à défaut de jouer son rôle, permet de voyager dans le temps ! Dès lors, toutes les situations sont prétexte à des aventures qui revisitent les époques. Ludique, pédagogique et visuellement sympathique, cette série est une vraie réussite ! »
 
Une fois de plus c’est Glénat qui édite cet ouvrage. Deux prix pour cet éditeur donc. Chapeau l’artiste. (FAUVE D’ANGOULEME)
 
Un grand bravo à tous les gagnants de cette édition 2011 ainsi qu’aux challengers. Certains albums étaient vraiment des perles et méritaient aussi de gagner à mon goût. Maintenant c’est une compétition avec un jury et les places sont chères. Bon courage à tous les auteurs et à leurs éditeurs.
 
En cliquant sur chaque image, vous pourrez retrouver les fiches du festival d’Angoulème vous permettant d’en apprendre plus sur les auteurs, de visionner des interviews, de lire quelques pages. Que du bonheur en somme.
 
Mais, je ne pouvais conclure ce palmarès sans parler d’un prix un peu spécial que j’attendais également, celui du blog BD 2011 bien entendu. Il est donc attribué à spongiculture.Je ne sais pas vous mais ce dernier prix me laisse sans voix….Clin d'œil
 
J’annonce comme j’ai pu le dire déjà que le forum du site est maintenant ouvert via le lien ICI (lien mort).
Le design est relativement sobre (pour éviter de dire bof). Cela viendra comme tout le reste…
Je vous laisse découvrir ce nouveau support.
 
Que dire sinon que les partenariats arrivent en masse on dirait. Il y a peu j’ai finalisé un partenariat avec le site de vente de jeux-vidéos Okazvente (lien mort) et un autre est en cours avec le site easy-manga.fr spécialisé dans la vente de goodies de séries manga. Sachez que plus que pour d’autres partenariats, les sites commerciaux sont traités avec une attention toute particulière et un sérieux d’occasion. En premier lieu je vérifie l’identifiant SIREN de la societé pour savoir si cette dernière est bien déposée puis pour connaître un bref historique. En second lieu, je vérifie que l’adresse indiquée existe bien et que cette adresse est bien au nom du gérant de la dite societé. Enfin je vérifie l’existence de paiments sécurisés et de contrats, clauses qui sécurisent les acheteurs/vendeurs. Il est vrai que faire tout cela n’est nullement obligatoire et que je ne suis pas responsable de ce qui se passe sur les sites de mes partenaires. Mais j’attache beaucoup d’importance à la confiance qu’il est possible de tisser entre les divers acteurs d’un partenariat. Car c’est par cette relation de confiance que peut s’établir un partenariat constructif et réussi. Je pourrais citer entre autre Cinévisio, Vampire-Knight-chapitre ou encore Fungame63 avec qui cet échange est particulièrement abondant. Je tiens d’ailleurs à remercier Cinevisio pour afficher la bannière partenariale d’Ederweld sur sa page d’accueil et vous invite à aller visiter son site. Quand on est passionné par quelque chose ça se voit et c’est son cas. Cette idée reprend entre autre le « slogan » d’Ederweld à savoir : « Parce que bien souvent, ce sont les fans qui en parlent le mieux ». Alors pour tout savoir sur le monde du cinéma c’est ICI. A ce propos, le film « Largo Winch 2 » sort bientôt, il est adapté de la série BD bien connue.
 
La fiche sur la série « XIII » est en préparation par l’éclair d’or que je tiens à remercier également par l’intermédiaire de cet article. Quant à moi attendez vous à voir se finir la fiche « Seuls » ce week-end et l’amorçage de celle de « Powa ». Il était plus que temps vous me direz…
Alors si tout ce texte ne vous a pas provoqué une indigestion, je vous donne donc rendez-vous Dimanche 6 Février à 14h pour un Tchat d’envergure (du moins si tout le monde joue le jeu =) ),
Bonne fin de semaine à vous,
 

South

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *