Mea culpa et interview

South
Bonjour à tous :). Comme certains auront pu le remarquer, le 3e volet de la chronique « En quête de bulles » n’a pas été publié samedi dernier. Le premier responsable se trouve être la rentrée avec ces 7 nouvelles matières qui nécessitent une présence dans mon établissement de 8h le matin à 19h30 le soir. Une fois rentré j’ai donc davantage de points communs avec un poulpe qu’avec un être humain et je n’ai pas eu la force d’enclancher l’écriture de la chronique.

Chronique dont j’ai pourtant reçu tous les documents nécessaires à son écriture en temps et en heure.

Je pense que souhaiter s’imposer une publication bi mensuelle de qualité avec les horaires qui sont aujourd’hui les miens relève du suicide. De ce fait, je posterai aussi souvent que possible en tenant compte du travail que j’ai à réaliser dans le cadre de mes études (et oui, être étudiant n’est pas de tout repos).

Cela dit, je ne me suis pas non plus tourné les pouces puisque j’ai trouvé le courage d’écrire d’autres choses plus courtes. Si certains articles sont encore au stade d’approbation par leurs auteurs, je tiens cependant à vous présenter une nouvelle interview de partenaire, celle du Galion des étoiles.

3910336-5887491

Avec la Team Artemis, Koyolite Tseila, webmaster du galion se trouve être l’une de mes plus proches partenaires depuis près de 3 ans. Son site regorge d’informations en tout genre sur ce qui a trait à la science fiction et aux mondes imaginaires. Son équipe et elle même mettent leur passion ainsi que leurs connaissances au service de leurs lecteurs et ce de manière totalement gratuite. En outre, la philosophie d’écriture et de critique des oeuvres littéraires et cinématographiques abordées se trouve intimement proche de celle d’Ederweld.fr. N’hésitez pas y jeter un oeil :).

South

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.