MAD Fabrik

Red

Rédacteur news et Administrateur du forum
Red

Souvenez vous, MAD Fabrik, société fondée en 2009 par Midam, qui possédait les droits sur les séries Kid Paddle, Game Over et Greeny, avait été rachetée par le groupe Glénat. C’était en été 2013. Depuis, Dimitri Kennes, qui avait un grand rôle au sein de MAD Fabrik s’est reconverti dans une autre activité… toujours dans la BD.

Retour sur le rachat de MAD Fabrik

C’est par un communiqué que l’on apprenait en août denier, que Glénat venait d’acquérir les droits sur les séries Kid Paddle, Game Over et Greeny : plus simplement venait de racheter la société Mad Fabrik. MAD Fabrik avait été créée en 2009, suite à initiative de Dimitri Kennes, ancien directeur général de Dupuis, et de Midam. Je pourrais me consacrer entièrement à la production Araceli, aux licences des personnages, et notamment celui de Greeny dans lequel nous croyons beaucoup, et l’expertise de Dimitri Kennes servira à son exploitation éditoriale » précisait Midam. Suite à la création de la société, Dupuis en resta très proche, et le journal de Spirou continuait à publier les productions de Midam. On savait MAD Fabrik en difficulté. Dimitri Kennes nous le confirmait peu après : « Dire que Mad Fabrik est bénéficiaire, c’est un grand mot. Nous nous tenons aux plans que nous nous étions fixés. On en vit et on paye nos employés et nos partenaires. Mad Fabrik est une société saine mais cela reste quand même difficile car bien que nous ayons repris les marques Kid Paddle et Game Over, nous ne vendons pas le fond du catalogue, c’est-à-dire les albums précédents, qui restent la propriété de Dupuis. Pour l’instant, MAD Fabrik ne propose que des nouveautés. Cela représente un coût important en termes de promotion au point que la rentabilité sur une nouveauté est quasi nulle. Même si on fait un gros volume ! ». 

C’est donc vers Glénat que les gérants de MAD Fabrik se sont tournés ayant vu les compétences de Glénat en matière d’exploitation de séries jeunesse avec Titeuf ou encore Lou. Ce rachat nous rappelle également le passage de la série Le Scrameustache, qui comme Kid Paddle, était passée des éditions Dupuis au groupe Glénat.

Les séries Kid Paddle et Game Over, ne devraient théoriquement plus être publiées dans Spirou. Les abonnés de ce dernier remarqueront le contraire. Il est sûrement question en ce moment de publier les derniers albums qui appartiennent à Dupuis…

Glénat gère donc les éditions, les droits audiovisuels et le merchandising de « Kid Paddle » et son univers, depuis le 1er janvier de cette année. MAD Fabrik développe beaucoup dans le trans-média, avec une déclinaison de ses BD en produits dérivés (série animée, jouets, gadgets, jeux vidéo…). Sur les 2 albums publiés par le groupe Glénat depuis le début de l’année, ce dernier conserve le label MAD Fabrik sur la couverture.

Mad-fabrik-persos

Les trois principales séries de MAD Fabrik.

Dimitri Kennes

arton16037

Depuis le rachat de MAD Fabrik, Dimitri Kennes a tourné la page. Il se consacre à sa propre maison d’édition qui propose des bandes dessinées, mais pas seulement ! Au départ, en 2013, sa maison d’édition se concentrait d’avantage sur les romans et les livres jeunesse… mais depuis la bande dessinée a envahi son catalogue. L’équipe éditoriale se compose de Lisette Morival, Jean-Pierre Ceuppens et Fabrizio Borrini dont on se souvient de l’implication au sein du journal de Spirou et des éditions Dupuis. Le catalogue BD des éditions Kennes accueille déjà des auteurs aussi bien confirmés que nouveaux dans le domaine, et un bon nombre de titres est déjà proposé. C’était avec une des séries de l’auteur Christopher que Kennes avait débuté son catalogue BD. Longue vie à ce petit label !

Red

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *