Les 25h de la BD, le nouveau marathon BD du passage à l’heure d’hiver

Cela ne vous aura sûrement pas échappé, la nuit prochaine nous « perdons » une heure. Autrement dit lorsqu’il sera 3h du matin, il ne sera en fait que 2h ! Si pour beaucoup d’entre nous, ce changement d’heure est souvent mal vécu, tel n’est pas le cas des candidats des 25h de la BD qui « gagnent » quant à eux une heure bonus pour finir leur marathon de la BD. Les 25h, kézako ? On vous explique tout.

Les 23h de la BD, grande sœur des 25h et rendez-vous incontournable du passage à l’heure d’été

maliki

Maliki était l’invitée d’honneur de la septième édition des 23h (2014) © Maliki

Chaque année depuis 7 ans, de nombreux dessinateurs, illustrateurs, scénaristes, coloristes… se réunissent un peu partout pour participer à un défi délirant : réaliser 24 planches en seulement 23h ! Intitulé les 23h de la BD, cet événement a lieu à chaque passage à l’heure d’été soit de 13h à 13h. De plus, l’ajout d’une heure à notre horloge en supprime parallèlement une pour les concurrents, ce qui rend le challenge encore plus difficile.

Si la technique est libre, il y a néanmoins un thème et une contrainte imposés, lesquels sont dévoilés aux challengers sur la ligne de départ.

Toutes les planches réalisées sont ensuite mises en ligne par les participants sur le site organisateur. En fonction de leur respect du temps imparti et de la contrainte, chacun reçoit alors un prix virtuel symbolisé par un lapin de couleur différente, le lapin étant la mascotte fil rouge des 23h.

Les 25h, un poisson d’avril qui devient réalité

Le 1er avril dernier, Zia, membre organisatrice de l’équipe des 23h, a décidé de piéger l’ensemble des lecteurs et participants du projet en ouvrant une page dédiée aux 25h BD. L’idée était d’annoncer un équivalent pour le passage à l’heure d’hiver (donc +1h sur nos horloges).

Le projet, cette fois-ci symbolisé par une tortue, a massivement séduit le public lors de sa présentation sur Facebook. Bon, moins l’équipe organisatrice… ;)Quelques mois plus tard le voilà donc concrétisé par sa réalisation les 24 et 25 octobre 2015 (c’est-à-dire ce week-end). Depuis 13h, heure de Paris, de nombreux dessinateurs se sont donc lancés dans ce nouveau challenge BD.

tortue

Un challenge sous le signe de la détente

Contrairement aux 23h, les 25h se veulent plus « soft ». A ce titre ce ne sont pas 24 mais 12 planches (ou illustrations) qui sont attendues des candidats. Avec moitié moins de pages et une heure en plus pour y parvenir, ce challenge plaira assurément aux dessinateurs les plus expérimentés comme aux débutants.

Facebook comme plateforme support

Contrairement aux 23h, les 25h se dérouleront uniquement sur Facebook afin de minimiser les coûts de fonctionnement. Annuellement surchargé de visites lors de l’upload des pages des candidats, le site des 23h a en effet la fâcheuse tendance à crasher vers la fin des défis. Pour le challenge des 25h, l’équipe organisatrice a ainsi souhaité s’éviter ce type de problème, dont la résolution aurait assurément nécessité une équipe élargie.

Facebook offre cependant comme avantage une meilleure interactivité avec les candidats lors de leur marathon ainsi qu’une plus grande visibilité à leurs créations.

12046576_421612754700377_2690022737808893524_n

Le thème de cette année : les masques

Contrainte : l’histoire doit contenir une ellipse de 100 ans !

Bon courage aux participants,

Les 25h sont à suivre ici.

South

[hr]
Tortue avec le collier de perles © Dessinator

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.