L’Animalium, l’extraordinaire projet qui veut donner vie à un zoo de bande dessinée

Le 7 octobre dernier débutait le financement participatif de l’Animalium, un projet de parc animalier d’un nouveau genre, destiné à donner vie à celui de la BD Zoo, à Andenne, en Belgique.

Pour Frank, l’auteur qui en est à l’origine, il s’agit d’une première pierre à la réalisation d’un rêve qui a profondément imprégné son œuvre.  Le financent participatif a pour ambition de récupérer 40 000€ et s’achèvera le 13 décembre 2016.

Un projet mêlant Zoo et art animalier

L’objectif de l’Animalium n’est pas d’être un parc zoologique comme les autres mais de faire primer la dominante artistique sur la thématique scientifique. Si le projet venait à se concrétiser, de nombreux artistes seraient alors de la partie pour donner corps au lieu. Il s’agirait en effet de proposer au visiteur une promenade entre les animaux et leurs représentations graphiques comme par exemple des illustrations ou bien encore des sculptures. Tout un programme !

animalium2

© Frank

L’ Animalium, une résurrection du zoo des Roches ?

Le projet de parc zoologique tel qu’il nous est présenté aujourd’hui, ressemble à s’y méprendre au Zoo des Roches de la BD Zoo. L’analogie n’est d’ailleurs pas insensée puisque la présentation disponible sur Ulule y fait explicitement référence.

L’idée serait donc de partir de cette fiction pour restaurer le zoo si particulier et enchanteur qui nous est présenté dans cette superbe saga. Abandonné à l’issue de la première mondiale, il constituait auparavant un microcosme artistique et humain, riche d’animaux exotiques et  d’œuvres diverses. Cette concrétisation d’un zoo de fiction contribuerait à brouiller les frontières entre réel et imaginaire, démarche que l’on retrouve également dans Broussaille, une autre série de Frank. Seule réelle différence ? Le Zoo des Roches était normand quand l’Animalium devrait être…belge.

e979ee74c8c19d3549823ae272972b

© Frank

Du musée de sciences naturelles de Bruxelles à l’Animalium, la conclusion d’un cycle

Originaire d’Ixelles en Belgique, Frank n’a jamais caché son attachement pour le musée de sciences naturelles du quartier Léopold. Construit selon une architecture Art nouveau, celui-ci fut d’ailleurs l’une de ses sources d’inspiration en matière de dessin animalier. On en retrouve par exemple la référence dans le tout premier tome de Broussaille. En créant son propre parc zoologique, Frank va donc assurément contribuer à un passage de flambeau en mettant en place un lieu d’inspiration pour de nombreux artistes. Il s’agirait par ailleurs d’une belle prouesse de carrière pour un auteur dont le parcours aura été rythmé par l’animal et sa représentation artistique.

N’hésitez donc pas à contribuer à ce superbe projet avant le 13 décembre : https://fr.ulule.com/lanimalium/. Un livre exclusif hors commerce, des illustrations inédites ou encore des visites du lieu de création font notamment partie des contributions possibles.

South

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.