La valise de Jenayah

Bonjour à tous,

J’ouvre le bal des valises de cet hiver avec une sélection de cinq albums que j’emporterais en vacances (et que je conseillerais quelle que soit la période de l’année à vrai dire !).

 

 

J’entame ma sélection par une série bien connue – toujours profiter des vacances pour potasser ses classiques. Dans Catégorie Poids Lourds, le quarante-neuvième tome de Michel Vaillant (réalisé par Jean Graton et paru en 1987 chez Graton), Michel Vaillant, Steve Warson et Yves Douléac participent à une course de poids lourds organisée sur le circuit Paul Ricard avec les camions de Benjamin Vaillant, qui veut « abandonner son affaire de transports ». Par ailleurs, Yves s’attire des ennuis en enquêtant sur un camion volé à un chauffeur de Benjamin…

Pas le tome le plus connu, et pourtant l’un de mes préférés. Tout ce qui est nécessaire à un excellent Michel Vaillant y est : enjeux divers, embûches et dépassements à haute vitesse.

 


 

Changement total de registre : le circuit Paul Ricard et les moteurs rugissants laissent place à une forêt dense aux arbres silencieux ; plus de pilotes compétitifs, mais deux enfants ailés que surveillent et protègent en secret les animaux de la forêt. Mais leur univers de jeux et taquineries risque de voler en éclats suite à l’entrée en scène d’un inquiétant personnage de la forêt…

Les Orphelins de Cyril Knittel (paru chez Paquet en 2006) est un diptyque calme, à la fois féerique et parfois oppressant, mais toujours poétique. Mention spéciale aux graphismes.

 

 

 


 

Après l’asphalte et la forêt, l’eau… La planète Aquablue, 97% d’océans, peuplée de colonies de pêcheurs vivant en paix, voit son équilibre menacé par une société terrienne décidée à l’exploiter pour produire de l’énergie au détriment de son climat. Nao, orphelin Terrien rescapé du naufrage d’un vaisseau spatial de croisière et élevé sur Aquablue, va se battre pour sauver cette planète.

Premier tome de la série Aquablue, Nao (scénarisé par Thierry Cailleteau et dessiné par Olivier Vatine, paru chez Delcourt en 1988) a un scénario relativement classique, mais toujours efficace. Outre la science-fiction et l’action, cette BD aborde des thèmes plus larges comme l’écologie. Les dessins sont simples sans être bâclés, les décors et paysages sont plus poussés à partir des tomes suivants, mais le tout se lit aisément. Une BD classique qui mérite d’être lue au moins une fois.

 


 

Avant-dernière BD de cette sélection, La vraie vie est le premier tome de la série autobiographique Le retour à la Terre de Manu Larcenet, paru en 2002 chez Dargaud. Citadin de Juvisy (banlieue parisienne) parti vivre à la campagne avec sa femme Mariette et son chat dépressif Speed, Manu Larssinet (pseudonyme à peine masqué de « Larcenet » donc) va devoir s’adapter au patois, aux voisins, à la neige, à l’alcool local, à la nature, et oublier le smog et le périph’…

Cette BD s’organise en strips d’une demi-page. Les personnages secondaires ont chacun leur caractéristique, et tous contribuent à l’humour de la série – ma préférence allant à la vieille Madame Mortemont. C’est qu’il s’en passe des choses dans le petit village des Ravenelles et dans la forêt qui l’entoure…

 

 


 

Ayant commencé ma valise avec le plus grand des pilotes automobiles de fiction, je la refermerai avec l’un des plus grands pilotes automobiles ayant existé (tentons d’être un minimum neutre… raté ?). Ayrton Senna, Histoires d’un mythe est une biographie d’Ayrton Senna, triple Champion du Monde de Formule 1, scénarisée par le journaliste sportif (et déjà biographe de Senna) Lionel Froissart, illustrée par Christian Papazoglakis et Robert Paquet et parue cette année chez Glénat. Le dessin est fidèle, les courses même disputées sous la pluie sont loin d’être brouillonnes ; un excellent moyen de (re)découvrir la vie d’un des noms majeurs du sport, de se cultiver et ce même sans être féru de sport automobile, bien que les connaisseurs apprécieront probablement plus l’œuvre.

 

 

Jenayah

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *