« Sammy » : la sélection d’Eyaël

Ici, comme dans tant d’autres genres, chaque lecteur peut avoir ses préférences bien distinctes. Néanmoins, en tant que grande amatrice de la série, je tiens à vous parler de cinq.

Berck-Sammy-T-5-Le-Gorille-A-Huit-Pattes-Livre-297527205_ML 

Le Gorille à huit pattes (tome 5) : suite à la visite d’un mystérieux inconnu, Sammy et Jack vont se retrouver avec une mission à accomplir en Italie et une mygale. Ils auront à faire avec la main noire une organisation criminelle et vont découvrir la Sicile. Les gags et le scénario sont vraiment bien travaillés et la fin arrive hélas trop vite.

 
Couv_130114 

L’élixir de jeunesse (tome 12) : qui n’a jamais rêvé de recouvrir la jeunesse ? Qui plus est, il existe réellement une potion conçue dans ce but par un alchimiste. Il n’en faut pas plus pour que notre duo accompagne un acariâtre vieillard dans sa quête tout en déjouant les traquenards à la mitraillette ou à la grenade. J’aime tout particulièrement le fait que Jack doive satisfaire continuellement les caprices de son employeur, l’hommage au Trésor de Rackham le Rouge et le rajeunissement qui tourne à la catastrophe.

 
2800120509-large 

Les gorilles portent jupon (tome 30) : cette fois, il faut retrouver un évadé qui en sait long sur Capone. Il y a juste un hic : ce dernier fréquentait souvent un bar de travestis. Alors a-t-on vraiment le choix pour mener à bien cette mission ? Voir Jack et Sammy dans des atours féminins puis Capone et Ness est tout bonnement hilarant de même qu’apprendre à marcher avec élégance, les petites javas de Jack…

 

sammy-tome-32---la-ba-des-gorilles-5185 

La BA des Gorilles (tome 32) Eliott Ness a été blessé et souffre d’amnésie, à l’agence Attaway de jouer ! Cet album est doublement réussi de par son scénario et le coup de crayon convaincant de Jean-Pol.

Eliott n’est pas en reste pour nous rendre hilares entre les bénédictions et les messes à sonner, au grand dam de Jack, et ne manque pas non plus de laisser Sammy souvent en pleine crise de fou rire.


 

Papy day (tome 36 ) : Jamais encore des gardes du corps n’avaient eu comme client un mort. Du moins c’est ce qu’ils croyaient tous. Un caïd de la pègre qui en veut à Capone a monté son plan et a une nouvelle apparence ; ça se gâte.

Contrairement à d’autres albums, ce n’est pas l’humour qui m’a fait choisir cette aventure mais le suspense et le magistral coup de théâtre qui se déroule dans l’histoire.


 


Retour à la fiche de Sammy