FAQ

Cette page a pour objectif de répondre aux différentes questions que vous vous posez. Vous pouvez nous en soumettre d’autres à l’adresse suivante : south@ederweld.fr


Pourquoi avoir nommé le site Ederweld ?

South : C’est une invention de ma part pour une ancienne bande dessinée personnelle que j’ai fini par abandonner en cours de route. Un autre argument, en plus d’aimer ce nom original, fut le fait qu’il n’apparaisse pas lorsqu’on le tape dans la barre d’un moteur de recherche. Il est lié à la fleur edelweiss que j’aime beaucoup.

Combien gagnez-vous grâce au site ?

Nous travaillons bénévolement sans gagner le moindre centime. Les liens bdfugue qui se développent sur le site ne visent qu’à permettre à Ederweld de s’auto financer* sans puiser dans nos ressources personnelles. Il en va de même du système de dons paypal récemment mis en place.

*Nom de domaine et hébergement

Exercez-vous un métier dans le domaine de la bande dessinée ?

Si certains membres de l’équipe aspirent à en faire leur métier principal ou à exercer le métier de scénariste à titre accessoire, il convient de souligner le fait que nous soyons tous étudiants. Nos domaines sont divers et variés puisqu’il s’agit tant à la fois de l’Histoire, du Droit, de l’Art, de la construction navale, de l’hôtellerie, du japonais mais aussi de l’infographie ou de la biologie. Vous l’aurez donc compris, nos profils sont très différents et contribuent, je le crois, à la richesse du site. Nous sommes cependant tous réunis en ces pages avec le même objectif, partager avec vous notre passion commune pour la bande dessinée franco-belge.

Êtes-vous rattachés à un éditeur ?

Non, nous souhaitons plus que tout rester indépendants et même s’il nous arrive parfois de travailler (hors relation commerciale) avec l’un ou l’autre d’entre eux, nous cherchons avant tout à parler de BD avant de mettre en avant les éditeurs.

Pourquoi ne parlez-vous jamais de mangas ou de comics sur Ederweld ?

Il est vrai qu’au sens général, la bande dessinée comprend également les comics et les mangas. A ce titre, beaucoup de sites décident de traiter les trois genres comme une seule et même thématique. En ce qui nous concerne, nous préférons ne nous focaliser que sur la BD franco-belge afin d’approfondir le sujet au mieux.

Chacune de ces familles que sont les comics, les mangas ou la BD franco-belge comporte en effet de nombreux codes et nuances qui leurs sont propres et qu’il convient selon nous de maîtriser pleinement afin d’avoir un avis éclairé sur l’actualité et les nouvelles publications. En outre, ce que nous perdons en étendue, nous aspirons à le gagner en profondeur.

Cela ne nous empêche pas de lire par ailleurs des comics et mangas à titre personnel. Des sujets sont ainsi ouverts sur Phylactères afin d’en discuter.

Pourquoi avez-vous pour slogan « Parce que souvent, ce sont les fans qui en parlent le mieux ?

Ce slogan est en réalité la combinaison de plusieurs idées. Nous sommes tout d’abord convaincus que le partage d’une passion suppose avant tout d’être…passionné. Au risque d’enfoncer une porte ouverte, cette idée est un peu notre clef de voûte. Chacun d’entre nous est ainsi passionné par les séries qu’il aborde.

Pour nous, le fan d’un sujet A sera toujours le meilleur ambassadeur et le meilleur spécialiste de ce sujet. Et oui car plus on aime quelque chose, plus on s’y intéresse et par conséquent, mieux on le connaît…logique. A cette thématique de la passion se greffe donc celle de la compétence et de la spécialisation. Cela rejoint par conséquent la réponse de la question précédente : être spécialisé dans un domaine permet de mieux l’appréhender et de mieux en parler.

Les médias généralistes, en se voulant spécialistes de tout, démontrent de plus en plus souvent la faiblesse de leurs connaissances en bande dessinée. Cela donne lieu à des reportages et articles approximatifs, parfois méprisants, souvent creux, voire erronés (ça arrive plus souvent que vous ne le pensez) et qui de façon générale tendent à les discréditer.

« Parce que souvent, ce sont les fans qui en parlent le mieux » est donc également le moyen de leur dire « arrêtez de dire des âneries et laissez-nous faire » ou encore « chacun parle de ce qu’il connaît (et aime) et c’est mieux comme ça ». D’ailleurs, ce slogan vaut finalement pour n’importe quel type de sujet.

 

Anecdote : En 2015, le site internet d’un célèbre quotidien de presse nationale avait ainsi fait un article d’actualité sur l’un de nos canulars du premier avril. Illustré de montages de notre cru et d’informations complémentaires fictives (vraisemblablement inventées par le journaliste pour meubler son article). Ledit journaliste avait alors présenté ça comme une actu-scoop tout ce qu’il y avait de plus sérieux. Que ce soit pour ce sujet ou pour un autre, on ne peut que vous inciter à garder votre esprit critique sur ce que vous lisez, surtout lorsque le médium est réputé généraliste.

J’aimerais vous aider, comment faire ?

Tout est expliqué sur une page dédiée, il vous suffit de suivre ce lien

J’aimerais vous rejoindre, comment faire ? 

Nous avons regroupé tout ce qu’il faut savoir à ce sujet sur une page dédiée, il vous suffit de suivre ce lien.  Les candidatures sont actuellement ouvertes, n’hésitez pas à nous contacter par mail.