En quête de bulles n°1 : la malédiction de la page 13

Bonjour à toutes et tous, aujourd’hui est un grand jour puisque je vous propose d’inaugurer une nouvelle chronique intitulée « En quête de bulles ».

L’objectif de ce nouveau rendez-vous bimensuel sera de mettre en lumière certains secrets et anecdotes méconnus du neuvième art. « En quête de bulles » me donnera ainsi l’occasion d’approfondir une série, d’aller chercher ce qu’il y a derrière certains tomes, certains détails à côté desquels on passe sans pour autant marquer un temps d’arrêt, de dresser des comparatifs avec le monde dans lequel nous vivons… Bref, de mener l’enquête pour aller plus loin.

A ce titre, il me semblait naturel de consacrer ce premier volet à la page 13 de Spirou, le journal de prépublication de Dupuis ! Les abonnés constateront très vite l’absence de ladite page, et pour cause : celle-ci n’existe plus depuis le numéro 2970 du 22 mars 1995.

Pour comprendre l’origine de la page 12bis, qui la remplace depuis lors, il nous faut remonter aux origines du problème, à savoir le numéro 2958 du 21 décembre 1994 (dont la couverture est affublée d’un Père Noël effrayant :O).

le_fureteur

Une rubrique « Le Fureteur » apparaît mystérieusement page 13.

C’est donc le 21 décembre 1994 que tout commence, avec la publication en page 13 d’une planche issue du Spirou n°1381 daté du 10 octobre 1964. Si de nos jours nous avons l’habitude de voir Spirou nous servir des séries « réchauffées » (Lucky Luke, Le Marsupilami…), il en allait tout autrement à cette époque. Et puis, une planche qui date de 1964, c’est quand même énorme eu égard à l’évolution de la bande dessinée !

Mais les choses ne s’arrêtent pas là puisque la semaine suivante, une étrange publicité vient prendre le relais sur la même page :

pubpage13

La page 13 présente dans le numéro 2959 une fausse publicité.

Encore une fois, trouver une publicité dans Spirou n’a rien d’inhabituel. Cependant, la particularité de celle précitée est de ne renvoyer à aucune série connue. En effet, aucune série dont il est fait mention n’existe ! Là encore, aucun commentaire de la rédaction n’est là pour expliquer aux lecteurs le pourquoi du comment.

Plus fort encore, le numéro 2960 voit carrément apparaître une planche entière de Cubitus !

cubitus

Une planche de « Cubitus », héros du journal « Tintin », se retrouve par magie à la page 13 du « Spirou » n°2560.

De ce fait, si le Journal de Spirou est propulsé par Dupuis, celui de Tintin l’est par le Lombard… Il est donc très étonnant qu’une planche d’un éditeur concurrent atterrisse dans Spirou.

A Marcinelle, on semble bien s’amuser puisque la semaine suivante ce n’est ni plus ni moins qu’une page de la série Jess Long d’Arthur Piroton qui se retrouve publiée en japonais. A ce stade, il devient de plus en plus difficile de croire aux coïncidences…

jess_long

Seule Eyaël (qui réalise des fiches pour Ederweld) saurait vous traduire une telle histoire héhé ^^

L’explication d’une telle erreur ne tarde finalement pas à arriver puisque la semaine suivante, page 4, la planche de l’aventure est ainsi republiée en français.  Elle est également accompagnée d’un mot d’excuses de la rédaction qui justifie une telle publication par la survenue de « raisons encore mystérieuses ». En définitive, chez Spirou, personne ne comprend vraiment le pourquoi d’une telle boulette… Une explication qui peine à convaincre, d’autant plus que les deux auteurs de la série sont… belges. Il n’y avait donc en apparence aucune raison pour qu’une planche de Jess Long soit traduite en japonais.

Un courrier de lecteur mécontent vient brusquer les choses dès le numéro 2962. Les incohérences publiées depuis plusieurs numéros n’ont en effet pas échappé à ce lecteur averti qui compte bien mettre Marcinelle face à ses responsabilités. Dans ce même numéro 2962, la rédaction s’engage donc à prendre les mesures qui s’imposent pour que de telles erreurs ne se reproduisent plus.

Seulement voilà, dès la page 13 de ce même numéro, nous ne pouvons que constater la fiabilité de leur engagement.

melusine

La page 13 consacrée à Mélusine est incontestablement ma page 13 préférée.

Une page de Mélusine floue, les choses démarrent donc plutôt mal… Et cela n’ira pas en s’arrangeant puisque les semaines suivantes apporteront elles aussi leur lot de mauvaises nouvelles.

Ainsi, il sera annoncé une pause d’une durée indéterminée pour la série Charly à cause de « troubles mentaux » affectant les auteurs. La rédaction justifie de tels troubles en raison du surmenage de Magda et Lapière, les auteurs  de la série. Or, cette justification apparaît d’autant plus surprenante après seulement une planche de publiée au sein du journal.

De même, une nouvelle série ne pourra être que partiellement publiée suite à ce qui nous est présenté comme : « une attaque de sauterelles ». Laquelle attaque aurait eu raison des 1637 autres planches. Hum, difficile à croire… Aussi difficile à avaler que ce faux témoignage de lectrice du journal prétendant avoir contracté une allergie très coriace à la suite de sa lecture de la page 13 ! En tout cas une chose est sûre, l’étrange malédiction qui touche à présent la page 13 du Spirou est désormais connue de tous.

Mais, comme pour démontrer l’existence d’une paranoïa générale des lecteurs, le numéro 2965 de Spirou présente en sa page 13 une planche du Petit Spirou en parfait état.

Enfin… ce n’est que retarder les ennuis d’une page puisque la page 14 fait l’objet d’un communiqué de dernière minute relativement inquiétant :

2965_014

Un communiqué qui parle de lui-même…

Spirou se lance alors dans une nouvelle phase d’expérimentation sur cobaye humain en proposant une nouvelle fois la page 13 à un illustre inconnu. Inconnu dont on apprendra le décès peu de temps après. Mais bon, ça n’est pas un auteur important alors quelle importance ? … ^^’

Son décès aura au moins eu le mérite d’une prise de conscience collective sur la dangerosité de la situation. Des mesures seront alors prises afin que de tels accidents ne se reproduisent plus.

pagepiegeee

Je n’ai pas pu m’empêcher de toucher la page en question dans le « Spirou » et je suis toujours vivant 😀

Du côté du journal on s’interroge… comment lutter efficacement contre une telle malédiction ?! La question fera d’ailleurs la une de plusieurs numéros :

spiroupage13

Avouez que ça fait un peu presse à scandale, non ?!

Face aux témoignages toujours plus nombreux de lecteurs et aux malheureux accidents survenus à leurs confrères, le choix des auteurs est sans appel : ils ne veulent plus être publiés page 13 !

Et ce refus d’être publié page 13 peut en devenir cocasse. Ainsi, l’auteur de Richard Mammouth préfère partager la page 12 avec une autre série plutôt que de risquer sa vie en étant publié sur la suivante.

mamouth

Voir une page blanche dans le journal est une première en 58 ans d’existence !

Face à un problème de cet ampleur, il était nécessaire de frapper fort ! C’est pourquoi le rédacteur en chef décida alors de faire appel aux meilleurs exorcistes de l’époque afin de venir à bout une bonne fois pour toutes de la malédiction qui pénalisait tant auteurs que lecteurs. Mais là encore, la malédiction perdura et la page 13 continua de faire des victimes.

L’épilogue de toute cette affaire tombe finalement dans le Spirou 2970 du 22 mars 1995 : la page 13 sera supprimée et remplacée par la page 12bis.

boss_epilogue

« Il n’y aura plus jamais de page 13 dans Spirou ! »

C’est en effet la seule solution viable qui découla des réflexions de la rédaction. Plus de peur que de mal donc, tout cela est donc bel et bien terminé et il n’y aura plus jamais de victimes de la page 13 !

Ah oui, vraiment ? Peut-être pas si sûr… J’ai en effet appris par trois sources différentes, lors de la rédaction de cet article, la survenue d’une page 13 dans le numéro 3000 de Spirou.

page13

Une curieuse page 13 échappe au contrôle =)

Mais pour l’heure, je n’ai pas eu d’écho de nouvelle victime liée à ce canular mené de main de maître par Clarke et Zidrou.

Quoiqu’il en soit, qui aurait pu penser qu’une telle page aurait pu faire couler autant d’encre ? Une chose est certaine à présent, vous ne verrez plus la page 12bis de Spirou de la même manière ! ^^

Edit 11 décembre 2014 : réapparition de la page 13 dans le numéro 4000 de Spirou (réapparition lourde de conséquences).

Il est temps pour moi de vous laisser, en espérant que ce premier volet de cette nouvelle chronique vous aura plu.

Je vous dis donc à dans quinze jours pour parler cette fois-ci de Blake et Mortimer.

South

_______________________________________________

Les scans de cet article sont issus du site http://www.toutspirou.fr, mes Spirou des années 1994-1995 étant pour l’heure à plusieurs centaines de kilomètres.


Accéder aux autres « En quête de bulles »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *