Disparition inquiétante de 112 planches de BD à Grenoble

Cela fait à présent une semaine jour pour jour que Gilbert Bouchard a malencontreusement égaré une mallette de planches originales en gare de Grenoble. Revenons ensemble sur cette bien triste affaire. Il est aux environs de 13h30 ce lundi 10 octobre 2016 lorsque Gilbert Bouchard, auteur de bande dessinée, arrive en gare de Grenoble. L’auteur français que l’on connaît notamment pour son travail sur les voyages d’Alix, a en effet rendez-vous au campus universitaire de la ville. Il doit y rencontrer un historien spécialiste de Lesdiguières, le personnage historique sur lequel portera son prochain album.

Pour se faire, il a apporté avec lui 56 planches crayonnées et 56 autres encrées deux par deux sur 28 feuilles séparées, ainsi que la couverture de l’album. Le tout précieusement rangé dans une mallette.

Ce n’est que peu de temps après avoir quitté la rame de son TER, stationnée voie B, que Gilbert Bouchard a réalisé son erreur : il avait oublié sa mallette à bord du train ! A son retour, celle-ci avait malheureusement disparu et les objets trouvés de la SNCF, lui ont ultérieurement indiqué ne rien avoir en leur possession qui correspondait à sa description.

En l’espace de quelques minutes Gilbert Bouchard a donc perdu près de 2 ans de travail. Dans son malheur, celui-ci avait déjà fait numériser par son éditeur, ses planches crayonnées. Mais, venant à peine de finir le lettrage, il ne l’avait pas encore fait avec les 56 autres planches encrées. Celles-ci étant au format raisin (ndlr : 50×65 cm), il ne pouvait effectivement pas les numériser à son domicile.

Déjà à l’œuvre pour tout réencrer à partir des scans de ses crayonnés, Gilbert Bouchard espère toujours retrouver ses planches disparues. Si tel n’est pas le cas et malgré ses efforts, l’auteur risquerait alors d’avoir plusieurs mois de retard sur la date de sortie initialement prévue pour juin 2017. Un retard d’autant plus angoissant que Gilbert Bouchard a déjà perçu des avances sur droit pour son travail.

Quoi qu’il en soit, les planches disparues sont purement et simplement invendables sur le marché traditionnel. Seul resterait alors le marché clandestin mais de l’avis même de l’auteur, sa côte est dérisoire et ne permettrait pas d’en retirer grand chose.

Rappelons par ailleurs que la mésaventure est plus courante qu’on ne pourrait le penser. L’auteur de BD Frédéric Peynet avait quant à lui oublié un carton de quatre planches originales de Feul dans un tgv reliant Paris à Nantes en mai 2007. Coup de chance pour l’auteur, ledit carton lui avait été ramené 15 jours plus tard aux objets trouvés de la gare de Nantes.

Si vous avez trouvé la mallette de Gilbert Bouchard, veuillez la déposer aux :

Editions Glénat,

Couvent Sainte Cécile,

37 rue Servan,

BP 177, 38 008 Grenoble

Téléphone : 04 76 88 75 75.

South

[hr]

Photo : Illustration d’un TER, à Grenoble (Isère) Crédit Photo : Chris (@wallygatore07).  Merci à lui.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.