Derniers jours pour l’exposition bruxelloise « Frank Pé ou les passions d’un faune »

Amateurs de bande dessinée franco belge traditionnelle, il ne vous reste plus que jusqu’au 4 septembre pour découvrir la superbe exposition temporaire consacrée à Frank, au centre belge de la bande dessinée de Bruxelles.

L’auteur de Broussaille, Zoo ou encore du futur Spirou de, y est en effet à l’honneur depuis le 22 mars dernier. Nous nous y sommes rendus.

Une mise en scène soignée, immersive et onirique

L’exposition « Frank ou les passions d’un faune » bénéficie d’une mise en scène particulièrement soignée, à commencer par son lieu d’implantation.

Le centre belge de la bande dessinée est en effet situé dans les anciens magasins de tissus Waucquez, c’est à dire dans un bâtiment Art nouveau dessiné par le célèbre architecte Vincent Horta.

Avec ses courbes en fer forgé et son immense verrière, le centre semble tout droit sorti d’un monde fantastique. Véritable témoignage de l’architecture du début du XXe siècle, il n’est pas sans rappeler le Zoo de la BD éponyme. L’atmosphère de la visite est donc sublimée par ce cadre très immersif, qui va jusqu’à rendre magique la simple lumière naturelle.

frank3

Un salon « belle époque » a également été aménagé au sein de l’exposition. Fauteuils recouverts de velours rouge, meubles anciens, chevalet, tout laisse à penser que celui-ci est réel. En y pénétrant, on s’attendrait d’ailleurs à y rencontrer Célestin (ndlr : personnage de la BD Zoo), surgissant de la pièce voisine. Malheureusement et aussi réaliste qu’il puisse paraître, ce salon n’est bien entendu qu’une simple mise en scène.

Nous aurions néanmoins pu en douter tant les finitions de celle-ci étaient crédibles. Faux billets d’entrée, objets de la BD réalisés pour de vrai, tout est mis en place pour brouiller les frontières entre réel et imaginaire et ainsi renforcer l’immersion du visiteur.

zoo

Mais, la partie consacrée à Broussaille n’est pas en reste. Il est en effet possible d’y retrouver un exemplaire du livre d’Auguste Petit, la mer et ses mystères. Livre qui joue un rôle central dans l’album Les Baleines publiques, premier tome de la saga.

Enfin, une silhouette du « Chat » en guise d’ouverture dans une cloison et des bd géantes verticalisées parachèvent la promenade onirique du visiteur.

frank4

 

Frank, un auteur polyvalent dont le talent dépasse les seules frontières du 9e art

Si le nom de Frank est bien souvent associé à la bande dessinée, c’est sans compter ses autres œuvres. L’auteur belge est par exemple connu pour avoir réalisé des statues animalières en bronze ou encore, pour avoir participé à la création de dessins animés. Il a également produit plusieurs illustrations pour l’adaptation cinématographique de Quartier Lointain, manga de Jiro Taniguchi.

frank2

Frank est donc un artiste complet, ce que ne manque pas de nous rappeler l’exposition qui lui est consacrée. Véritable tour d’horizon de sa carrière, celle-ci se veut avant tout chronologique. Chaque période du parcours artistique de Frank s’y trouve donc successivement racontée au visiteur. Lequel effectue alors un véritable voyage dans le temps et grandit en même temps que les œuvres qu’il découvre.

Plus d’une quarantaine d’années se sont écoulées entre les premières cartes blanches de Frank publiées dans Spirou et  sa reprise du célèbre groom sous son trait. Les œuvres présentées sont progressivement plus matures et s’enchaînent avec une logique déconcertante.

Il existe effectivement une certaine cohérence d’ensemble, indépendamment des sujets et matériaux utilisés par l’auteur.

 

L’animal, pierre angulaire de la carrière de Frank

Ses fans inconditionnels le savent, Frank aime tout particulièrement les animaux. Cette passion dont les racines remontent à son enfance, imprègne littéralement son travail. Frank est d’ailleurs l’une des références en matière de dessin animalier, ce qui lui vaut d’être régulièrement contacté par des parcs zoologiques pour la réalisation de fresques.

frank7

Qu’ils soient sculptés ou tout simplement dessinés, ses animaux présentent en effet un réalisme hors du commun que l’on retrouve difficilement ailleurs. A l’heure actuelle, Mobidic, l’auteure de Roi Ours, est en effet la seule à s’aventurer dans ce domaine avec une maîtrise technique d’un niveau similaire.

Après avoir parsemé ses récits d’animaux, Frank se prend aujourd’hui à rêver d’un parc zoologique qui mettrait l’Art et les animaux à l’honneur. Ce projet de longue haleine devrait normalement  requérir l’intervention de nombreux artistes et mettre en scène des représentations animalières de la préhistoire à nos jours.

Si aucune date précise n’est pour l’heure connue quant à la livraison d’un tel projet, nous vous tiendrons bien entendu au courant de son avancée au fur et à mesure.

Quoi qu’il en soit, nous vous recommandons vivement l’exposition « Frank Pé ou les passions d’un faune ». Si celle-ci vous intéresse il vous faudra néanmoins vous dépêcher car elle refermera ses portes dimanche !


Plus d’informations sur le site du CBBD

 South

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *