« Dent d’ours » consacré à Angoulême

Le prix BD des collégiens Poitou-Charentes est un prix accordé en marge des prix (que l’on nomme « Fauves ») traditionnels du festival d’Angoulême. Il est organisé en partenariat avec le rectorat de Poitiers et vise à  l’élection d’un album parmi une sélection de cinq.

Qui peut voter ?

Seuls les collégiens de la région Poitou-Charentes peuvent participer au vote. Cette région n’a pas été prise au hasard puisqu’il s’agit de la région du Festival International de la BD d’Angoulême.

france

(le point bleu étant Angoulême) – carte Encarta modifiée pour les besoins de cet article.

La sélection de cinq albums qui leur est soumise par les professeurs répond avant tout à des critères d’intérêt pédagogique afin que les albums puissent être étudiés en classe avec les élèves. Pour cette neuvième année, la sélection présentée aux collégiens était la suivante :

college

Mais c’est finalement Dent d’ours, album de Yann et Henriet, qui fut le grand lauréat de cette catégorie en 2014.  En outre, ce prix fait suite à deux distinctions déjà obtenues par Max, premier album d’une série de cinq tomes. Auparavant, cet album avait en effet déjà été décoré du Prix Saint-Michel BD 2013 du meilleur Scénario mais également du prix pilote de chasse de l’Ardennes.

1

L’histoire : en 1930, en haute Silésie, trois amis rêvent ensemble de pouvoir voler. Mais l’arrivée de la Seconde Guerre Mondiale bouleversera leurs projets.

Max, devenu pilote de l’US Air Force, est né en Allemagne d’une famille juive polonaise. Contraint de quitter son pays pour échapper aux persécutions du régime nazi, il s’est exilé aux États-Unis puis a finalement été affecté sur une base aérienne du pacifique.

Il en va cependant autrement pour Werner et Hanna, ses deux autres amis restés en Allemagne. Car s’ils sont eux aussi montés en grade, ils l’ont fait dans le camp adverse ! Désormais, l’Histoire veut qu’ils soient ennemis, mais Max parviendra-t-il pour autant à tuer son amour d’enfance ?

Avis de Jady, rédactrice sur Ederweld, concernant ce premier tome :

« On devine un important travail d’approche et de préparation pour « coller » à la réalité de l’époque : uniformes, avions, lieux, matériel militaire, etc. De plus ce tome est un joli mélange entre d’un côté le réalisme historique avec ses scènes de guerre et de l’autre un aspect « jeux d’enfants » plus léger. Le style de dessin d’Alain Henriet colle parfaitement au récit de Yann. En bref, une belle histoire d’amitié sur fond de deuxième guerre mondiale, à lire sans hésiter ! »

Le second tome de cette merveilleuse série verra le jour en 2014 et sa prépublication débutera dans Spirou dès le 19 février prochain. Il se nommera Hanna (en lien avec le personnage cité plus haut). Henriet a par ailleurs annoncé dans Spirou que cet album serait « plus ancré dans les réalités de la guerre ».

Pour l’heure, Dupuis a déjà publié quelques visuels pour nous faire patienter :

1 (2)

Quelques planches encrées du tome 2 dévoilées par Dupuis, éditeur de la série.

3

Le forum phylactères.fr, désormais forum d’Ederweld.fr (site sur lequel vous êtes actuellement ^^) a également rassemblé certains visuels exclusifs et nous ne saurions que trop vous conseiller d’aller y jeter un oeil 🙂 . Le topic ouvert à cet effet vous permettra aussi de réagir au sujet de cette série.

Quant à moi, je vous laisse sur le trophée obtenu par Dent d’ours :

1779897_679273835428846_179140514_n

Photo publiée par Dupuis sur sa page Facebook.

South

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.