Critique : « Roi Ours » (one-shot)

couvblog

 

Références : 

Il s’agit du one-shot Roi Ours. Il est scénarisé, dessiné et mis en couleur par Mobidic. L’album est paru le 13 mai 2015 chez Delcourt et peut se trouver à 18€95 (prix éditeur).

Public : jeune adulte/adulte

Résumé :

roiours2Xipil, fille de chamane, est promise en sacrifice à la déesse Caïman afin de conjurer une malédiction qui pèse sur son village. Mais alors que celle-ci se trouve attachée à un totem en attendant son heure, elle est finalement délivrée par le « Roi Ours », un autre dieu à l’apparence d’ours polaire. Bien décidé à ne pas la laisser à son sort, Roi Ours décide finalement de l’emmener avec lui et ainsi de voler l’offrande promise à son homologue Caïman. Mais la déesse n’entend pas se laisser aussi facilement dépossédée de son dû et trouver un arrangement ne s’annonce pas facile.
 

Mon avis :

Attiré par la couverture trompe-l’œil de l’album et ses couleurs automnales, j’ai compris en la voyant que derrière cette simple couverture il y avait probablement une BD avec une identité propre et originale, quelque chose qui marquerait l’année. A cela s’ajoutaient également de nombreux avis consensuels et élogieux à son égard. Je partais donc avec un bon a priori sur l’album et celui-ci fut conforté au fil de la lecture.

070

Extrait de « Roi Ours » © Mobidic – Delcourt

Roi Ours est avant tout un conte BD et suit à ce titre les grands codes du genre. Il met ainsi habilement en scène une histoire à la fois magnifique et triste, et ce sur 110 pages. Si le format peut sembler anormalement grand au regard des 48 pages traditionnelles, il se trouve pleinement justifié par l’histoire en elle-même. Une césure en deux tomes aurait incontestablement coupé net l’immersion menée de main de maître par Mobidic.

Concernant le style graphique de l’album, celui-ci alterne tant à la fois traits épais quant au détour des personnages et traits fins quand il s’agit du décor. Les personnages situés en arrière-plan sont également dessinés en trait fin, ce qui accentue la profondeur et le relief des planches. De plus, le mixage entre dessin réaliste et cartoonesque crée un mélange détonnant.

Concernant les couleurs, Roi Ours n’est pas non plus en reste puisque l’ambiance si particulière de la couverture se retrouve tout au long de l’album. Les ambiances y sont en effet particulièrement soignées et le rendu de la rencontre entre soleil et nature n’a pas manqué de me subjuguer par son réalisme. On est en effet à mi-chemin entre un rendu photographique et de l’illustration pure (style École des Loisirs). Chaque planche mériterait presque d’être encadrée tellement les compositions d’ensemble sont du plus bel effet. De multiples textures viennent également compléter les rendus, ce qui renforce contrastes et effets visuels.

MOBIDIC-roiours

Extrait de « Roi Ours » (sans les dialogues pour ne pas spoiler) © Mobidic – Delcourt

Bilan :

Roi Ours se hisse sans difficulté dans mes coups de cœur de ces dernières années. A la fois conte poétique et histoire fantastique, il éveillera probablement chez vous de nombreux souvenirs d’enfance. D’ailleurs, en parlant d’enfance, il convient à ce titre de faire un peu attention. Si l’album pourrait avoir l’apparence d’un album jeunesse, il reste ponctué de quelques scènes de sexe et de violence, ces éléments ont donc tendance à me faire dire que l’album se trouve plutôt adapté pour un public ado/adulte.

Passé ces quelques remarques indispensables, je vous recommande chaudement cet album.  En plus, comme c’est un one-shot, vous ne vous engagez pas sur le long-terme. Les histoires complètes de cette qualité sont si rares que vous auriez tort de ne pas vous ruer dessus.

Notez pour finir que l’album a eu tellement de succès qu’il est parti en réédition le 5 juin 2015, c’est-à-dire moins d’un mois après sa sortie.

South


Blog de Mobidic

Facebook de Mobidic

Les images d’illustration de cet article sont © Mobidic – Delcourt

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *