Critique : « Expérience mort » (tomes 1 et 2)

experience-mort-bd-volume-1-integrale-217832

Références :

Il s’agit de l’intégrale du diptyque Expérience Mort. Les deux albums La barque de Râ et Cimetière céleste ont été respectivement publiés le 6 février 2014 et le 11 septembre 2014 chez Ankama au prix de 13€90. L’intégrale qui les regroupe tous deux est quant à elle au prix de 27€80. Ce diptyque est scénarisé par Valérie Mangin et Denis Bajram puis dessiné et colorisé par Jean-Michel Ponzio.

Résumé :

tdt

Expérience Mort © Bajram – Manjin – Ponzio

 

Matt, le fils de Mme Fork, milliardaire américaine, est dans le coma depuis une dizaine d’années. Ne supportant plus de le voir maintenu artificiellement en vie par une batterie de machines, cette dernière décide alors d’organiser un périlleux voyage destiné à l’accompagner à la frontière de la mort pour mieux le ramener ensuite à la vie. Avec l’aide des plus éminents scientifiques que la terre puisse compter, d’un représentant du Vatican et d’un autre de la maison blanche, un périlleux voyage hors de notre réalité s’organise. Leur objectif ? Suivre l’âme désincarnée de Matt à l’aide d’un immense vaisseau.  Mais aller flirter avec l’au-delà n’est pas sans danger.
 
 
 

Mon avis : 

Expérience mort est un album qui avait su éveiller ma curiosité en début d’année dernière par une publication de ses premières planches dans un périodique BD. Même  si je ne lis que rarement des BD de science-fiction pure, le thème de l’expérience de mort imminente étant un sujet qui m’intéresse particulièrement, j’ai très vite eu envie de voir de quoi il retournait.

Premier point avant de débuter : Expérience mort est un diptyque adulte tant par le sujet qu’il aborde (l’au-delà) que par ses graphismes, dont on se demanderait presque si ce ne sont pas des photos ou des screens de jeu vidéo.

ExpMort_int1

Expérience mort © Bajram – Manjin – Ponzio

L’histoire est en soi plaisante et bien équilibrée, chaque album du diptyque ayant son lot d’action et de révélations.

L’inconvénient d’un album centré sur un voyage en couloir réside souvent dans son manque de rythme. Tel n’est pas le cas avec Expérience Mort qui s’en sort honorablement.

En revanche, les personnages font quant à eux très clichés. Nous avons en effet droit à la parfaite succession de catégories socio-professionnelles typique des récits catastrophe. Dommage.

Je ne m’attarderai pas davantage sur le scénario au risque de trop vous spoiler l’histoire.

Outre la qualité graphique générale dont j’ai déjà eu l’occasion de dire quelques mots en introduction, notons le magnifique travail accordé aux effets de lumière, lesquels accentuent le caractère irréel du voyage de Mme Fork et de ses compagnons. Le style s’adapte à merveille au récit, un super mélange !

2-126

Expérience Mort © Bajram – Manjin – Ponzio

Bilan : 

Deux très beaux albums de science-fiction à lire d’une traite et qui méritent le voyage. En revanche, je ne suis pas convaincu de m’y remettre à l’avenir, une lecture m’a suffi.

South


Les images d’illustration de cet article sont © Bajram – Manjin – Ponzio

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *