Critique : « Châteaux Bordeaux » (tome 2)

9782723484541_1_75

Références :

Il s’agit du tome 2 de la série Châteaux Bordeaux, intitulé L’œnologue et paru le 7 mars 2012 chez Glénat au prix public de 13€90. Il est scénarisé par Corbeyran, dessiné par Espé et colorisé par Dimitri Fogolin.

cb23

Résumé :

François et Charles Baudricourt ont finalement cédé à leur demi-sœur Alexandra. Celle-ci aura un an pour relancer le Chêne Courbe, domaine vinicole familial, situé en plein cœur du Médoc. Passé ce délai, Alexandra devra se résoudre à vendre la propriété et admettre son échec. Mais, si la jeune femme met toute son énergie et sa détermination dans la renaissance de l’exploitation familiale, de nombreux ennemis entendent bien l’empêcher de parvenir à ses fins. Faisant fi des menaces qui attendent leur heure dans l’ombre, Alexandra s’initie à la dégustation auprès de Michel Rolland¹, brillant œnologue de la région bordelaise.

Mon avis :

Ce second tome de Châteaux Bordeaux nous initie à l’œnologie par l’apparition d’un personnage brièvement introduit dans l’album précédent : Michel Rolland. Le scientifique expose ainsi à Alexandra différents cépages afin que celle-ci apprenne à les différencier. On y découvre ainsi de manière vulgarisée les rudiments de la dégustation et leur importance quant à l’identité des domaines. Cela donne envie de s’intéresser davantage au vin.

La machination qui tend à faire échouer Alexandra apparaît plus prenante dans ce second tome et semble par ailleurs provenir de divers horizons ce qui la rend plus énigmatique encore. Niveau questionnement, L’œnologue apporte son lot de nouvelles interrogations sans pour autant renier celles posées dans le premier opus, lesquelles se trouvent résolues dans ce second tome. L’histoire avance donc tranquillement.

vin23

Je ne m’attarderai pas outre mesure sur le style graphique fortement similaire au premier tome (voir critique de cet album). On y retrouve tant à la fois la rigueur implacable des décors mais aussi des visages figés. Votre attirance pour le style graphique de l’album dépendra donc probablement de votre capacité à surmonter la rigidité des expressions des personnages pour vous laisser bercer par l’histoire. Il y a également tout un jeu sur les plongées/contre-plongées et je dois admettre que le découpage des cases et la mise en scène des personnages dans le domaine est du plus bel effet.

La mise en couleur est fidèle à ce qu’elle était dans le premier tome. Des ambiances plus sombres sont également au rendez-vous, témoins d’un tome plus obscur que le précédent. De nombreuses scènes de flashbacks en sépia viennent aussi ponctuer le récit, ce qui se fait naturellement sans que l’on ait une cassure trop nette avec l’histoire dans le présent.

vin2

Bilan :

L’oenologue est un tome agréable à lire. Loin d’être un millésime de la BD (vive les analogies avec le vin), il reste néanmoins un bon album et on s’attache rapidement aux personnages et à leur histoire. J’ai pour ma part eu du mal à laisser la famille Baudricourt à la fin de ce second volet.

A l’instar d’une bonne télé série d’été sur laquelle on serait tombé par hasard, on a plaisir à suivre les aventures d’Alexandra au sein du domaine du Chêne Courbe. Et, à moins que l’on ne soit déjà passionné par le secteur, cette série a le mérite de nous faire découvrir un monde à part, avec ses métiers, ses règles et ses codes. On dit souvent de la France qu’elle est réputée pour son terroir, Châteaux Bordeaux est l’occasion d’en apprendre plus sur le médoc et ses vignes. Les auteurs semblent en effet bien documentés sur le sujet et leur restitution est claire et intelligible pour un néophyte. Même remarque que pour le premier tome : à consommer avec un verre de vin à la main.

Note : si vous vous enfilez la série d’un coup, évitez de vous servir un verre à chaque tome, l’alcool c’est avec modération ! 😉

South


¹ Ce personnage existe vraiment.

Les images d’illustration de cet article sont © Corbeyran – Espé – Dimitri Fogolin – Glénat

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *