Conseil lecture de la semaine n°18 : « Les Deschamps » tome 1, d’Antoine Zépo et Philippe Bercovici

Bonjour à tous. Aujourd’hui nous sommes lundi, c’est donc l’heure du conseil lecture de la semaine ! Après New-York avec Soda, une BD maniant avec dextérité l’humour noir, je vous propose cette semaine de mettre le cap sur une BD d’humour pur. On parle peu de Vents d’Ouest, et c’est bien dommage car certaines de leurs BD valent le détour. C’est notamment le cas de celle que je présentai dans cet article : Les Deschamps. La série comporte deux tomes et est réalisée à la fois par Antoine Zépo (scénario) que par le désormais très célèbre Philippe Bercovici (dessin).

Le résumé de l’éditeur : 

La famille Deschamps n’en peut plus de la grande ville : vive la campagne lointaine et la maison individuelle (avec jardin) ! Après des années de stress, tout est enfin rose et bleu, sauf que Renaud, le père, passe huit heures dans les transports, et que la jolie maison est assaillie par un aimable voisin qui se double d’un bricoleur compulsif. L’horreur atteint son comble lorsque le plombier entre en scène. Amis des magasins Bricomaniacs, fanatiques de la perceuse « Bloque & Déconne », ce livre n’est pas pour vous ! Mais votre épouse vous l’offrira sûrement.

Ce que j’en pense : 

Rarement fan des BD humoristiques, je dois avouer que celle-ci m’a conquis. J’aurais cependant bien du mal à parler de ce tome sans spoiler certains gags ou marcher sur ce qui a déjà été exposé par le résumé précédent. Néanmoins, ce que je peux dire c’est que ce tome est un concentré d’histoires brèves entre les Deschamps et leurs voisins bricoleurs. C’est à la fois très caricatural mais aussi tellement vrai. Les conflits de voisinage empoisonnent souvent le quotidien, mais tel n’est pas le cas ici.

Même si j’aime beaucoup le trait de Bercovici, je préfère de loin cette série aux Femmes en blanc. Le style y est plus léger et l’humour moins prévisible. On ne manquera pas d’y retrouver tel ou tel trait de caractère de l’un de nos voisins ou amis. Qui n’a jamais attendu un plombier pendant plusieurs mois en vain avant de le voir passer à l’improviste pendant les dix minutes où vous étiez parti faire des courses ? Rageant n’est-ce pas ? Ne connaissez-vous personne fan de bricolage à tel point que tout est commencé partout et jamais fini nulle part ? *rires*

Mais mon gag préféré reste de loin celui où les enfants décident de piéger le père bricoleur en dessinant une forme étrange sur son porte-outils (vous savez, les planches verticales en bois dans les garages pour accrocher les outils et qui possèdent des silhouettes pour savoir quel outil va à quel endroit), mais où l’homme arrive quand même à trouver un outil qui rentre dans la silhouette inventée, à la grande surprise des enfants et du lecteur. XD

Note : la BD n’étant plus éditée, il vous faudra passer par des moyens détournés comme le marché de l’occasion.

deschamps

 

South


Les Deschamps © Zépo – Bercovici 


Accéder aux autres conseils lecture

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.