Conseil lecture de la semaine n°7 : « Les Démons d’Alexia », d’Ers et Dugomier

Après avoir longuement hésité entre plusieurs séries que j’affectionne particulièrement, j’ai décidé de vous parler cette semaine des Démons d’Alexia, une série Dupuis d’Ers et Dugomier. Publiée dès 2004, Les démons d’Alexia marquera finalement une pause en 2011 après sept tomes parus. Aucune suite n’est pour l’heure annoncée et les deux auteurs ont vogué vers d’autres projets. Ers scénarise désormais Tueurs de mamans et les deux auteurs réalisent ensemble Hell School.

L’histoire : Exorciste et sorcière, cela peut paraître à première vue deux états contradictoires et totalement opposés… C’est pourtant la véritable nature d’Alexia, cette jeune exorciste dont l’une des ancêtres n’est autre que Sarah Perkins, l’une des sorcières de Salem jadis condamnée à mort par l’inquisition.

En s’engageant au C.R.P.S. (Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels), la jeune femme compte bien exercer pleinement la profession pour laquelle elle se destine.

3475

Couverture du « Spirou » 3475 qui a pré-publié les aventures d’Alexia

Mais son héritage la rattrape peu à peu. Que renferme donc la zone 85 du C.R.P.S., partie du bâtiment aujourd’hui interdite d’accès suite à la grande catastrophe ayant causé la mort de nombreux scientifiques du C.R.P.S. ? Qui est Paolo, ce médium qui vit reclus dans sa cave sous les locaux et voulant à tout prix éliminer la jeune exorciste ? Quels sont les mystères de Yorthopia, ce monde magique dont l’entrée se trouve en plein dans la zone 85…? Qui est Gabriel, le restaurateur « d’en face » qui a l’air de veiller sur Alexia ? Tant de questions et de mystères se posent progressivement au sein du C.R.P.S.…

Mais pour Alexia, il faudra tout d’abord faire un choix entre ses deux natures. A moins, bien sûr, que son choix soit celui de ne pas en faire justement…

002-2

Case des « Démons d’Alexia » ; source : onirik.net

Inspirée de faits plus ou moins réels, la série d’Ers et Dugomier puise une part de son imaginaire du Cercle des clavicules, un organisme créé au XVIIe siècle pour étudier les phénomènes surnaturels. C’est d’ailleurs cet organisme qui donnera lieu dans la série au mystérieux C.R.P.S. Toutes les recherches des auteurs à ce propos sont incorporées dans les différents albums que j’ai pu trouver, ce qui constitue une plus-value incontestable et contribue à donner une plus grande profondeur à l’univers.

C’est à ma connaissance l’une des seules séries à aborder les sciences occultes de manière si légère et documentée. Les démons d’Alexia est en outre une série qui intègre une tentative de rationalisation des différents phénomènes surnaturels rencontrés et qui parvient avec brio à faire abandonner au lecteur son regard manichéen.

Les sorcières sont dans l’inconscient collectif des êtres maléfiques et a contrario les exorcistes des gens positifs qui aident les victimes d’esprits à s’en débarrasser. Comment donc percevoir Alexia qui est à la fois l’un… mais aussi l’autre ?

Résumé de l’éditeur :

« Seule face aux forces du mal ! Le Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels est une institution discrète qui a pour mission de lutter contre les phénomènes occultes qui se manifestent un peu partout sur notre planète.

Le jour où la jeune Alexia débarque au C.R.P.S., sa vie va en être bouleversée. Exorciste débutante mais surdouée, elle maîtrise mal ses pouvoirs qui vont pourtant devenir son principal outil de travail… mais aussi la source de ses ennuis ! Entourée des meilleurs spécialistes en sciences occultes, notre héroïne va mener de véritables enquêtes policières… où les criminels classiques sont remplacés par les forces du mal !

Pour mieux lutter contre ses ennemis, Alexia devra se rendre à Yorthopia, pays mythique rassemblant toutes les connaissances occultes. Seul petit problème : l’unique accès connu se trouve dans la « zone 85 », un bâtiment du C.R.P.S. victime d’un terrible envoûtement… »

La semaine prochaine je vous emmène en Inde.

demonsalexia01_02022004

South


Accéder aux autres conseils lecture

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.