Conseil lecture de la semaine n°6 : « Central Park », de Christian Durieux et Jean-Luc Cornette

Cette semaine changement de décor avec une petite balade dans Central Park ! Central Park est un one-shot tout public de Jean-Luc Cornette et Christian Durieux. Il est paru aux éditions Dupuis en 2005 et relate les aventures inattendues de Johan, un touriste belge, à la recherche de son amie Yasmina, laquelle s’est malheureusement volatilisée au sein du mythique parc de New-York.

Lors de sa prépublication dans le Journal de Spirou il y a près de 10 ans, cette histoire aura su m’enchanter de par ses couleurs vives et son trait semi réaliste.

Pour avoir eu le plaisir de visiter ce parc par la suite, je ne comprends que trop bien la magie qui émane de ce lieu. Long de quatre kilomètres et large de 800 mètres, Central Park constitue un lieu unique aux multiples ambiances dont les statues sont autant de spectateurs silencieux.

Ce one-shot nous pousse également à une réflexion personnelle en ce sens qu’il ne présente pas un début tranché et se termine par une fin ouverte. A mi-chemin entre rêve et réalité, il ne cesse de naviguer entre des situations improbables et des personnages emprunts de vérité.

durieux_centralpark

Résumé de l’éditeur : « En vacances à New York, Yasmina Polaire et Johan Crevette sont ravis de visiter la grosse pomme, et leur programme est bien chargé. Pour prendre la mesure de la ville, ils décident de se rendre à Central Park, le poumon vert de Manhattan.

C’est bien connu, à NY, on fait des rencontres inattendues. Ainsi, à peine sont-ils entrés dans le parc qu’un clochard, Snake, les accoste. Voire des rencontres très étranges. Comme celle faite, pendant la visite du zoo, avec Norman, l’ours polaire, qui leur adresse la parole… Et c’est alors que Yasmina disparaît ! Johan n’a de cesse de la retrouver, fouillant le vaste parc, sa détresse grandissant d’heures en heures. Et soudain de mystérieux murs s’érigent devant lui, l’empêchant à présent d’atteindre toute sortie, alors que d’autres y ont accès… »

Pour conclure le conseil lecture de cette semaine, je ne peux pas omettre de parler du verso de l’album qui, je le pense, retranscrit tout l’esprit même de l’album (à savoir une ambiance « Alice au pays des merveilles ») :

– Et un ours qui parle, tu crois que c’est réel ?
– Fais attention, tu n’es pas n’importe où, ici. Tu es à Central Park ! Tout peut s’inverser ! C’est un conseil d’ami !
– Tu es mon ami alors ?
– J’étais ton ami ! Ne confonds pas passé et présent !

(dialogue entre Johan et un ours polaire)

Croyez-moi, après la lecture de cet album, vous ne verrez plus les ours polaires de la même façon.

album-cover-large-1297

L’Sourth polaire


Accéder aux autres conseils lecture

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.