Chronique BD du vendredi : « Seuls »

Quel jour sommes-nous aujourd’hui ? Mais oui vendredi pardi !!! Oui je sais, la semaine dernière il n’y a rien eu et je m’en excuse.

Des travaux de câblage électrique m’en ont empêché. Deuxième rubrique BD du vendredi donc. A l’origine comme je l’ai annoncé sur le mur Facebook, elle devait être consacrée à la série Largo Winch, mais finalement je vais remettre cette rubrique pour après l’ouverture de sa fiche.

Cette semaine une new particulière me permet de parler de la série Seuls, publiée chez Dupuis.

Créée en 2006 (donc il n’y a pas si longtemps), cette série a dans un premier temps été publiée dans le Journal de Spirou. Elle compte aujourd’hui 5cinq tomes parus que l’on peut regrouper en un premier cycle. Le sixième tome, quant à lui, est proche de sa prépublication et devrait sortir fin d’année scolaire 2010-2011 soit entre avril et juin…On parle du 3 juin 2011 sur la page Facebook de la série, mais je n’ai pas de confirmation de la part d’un des auteurs.

Par chance, les fiches concernant leurs auteurs sont déjà écrites sur le site. =)

On retrouve donc Fabien Vehlmann au scénario et Bruno Gazzotti au dessin. Concernant les coloristes en fonction des albums on trouve Usagi, Ralph, Caroline ou encore Cerise. Concernant l’approche qu’il faut avoir, c’est avant tout une série jeunesse avec un trait semi-réaliste, ce qui peut expliquer que ça puisse aussi plaire à un public plus adolescent.

Je ne pourrai pas aborder cette série de la même manière que j’ai pu le faire avec Broussaille pour la bonne et simple raison que cela pourrait vous dévoiler une partie de l’histoire, et que le suspens dans cette série c’est primordial. Contrairement à la semaine passée, il s’agit là d’une série action/aventure.

Tout commence à notre époque, par une belle journée d’été. Cinq enfants, qui vivent à différents points d’une ville du nom de Fortville, sont occupés dans leurs taches quotidiennes comme tout le monde autour d’eux. Camille révise un contrôle qu’elle doit avoir le lendemain alors que Terry souhaite regarder la TV au lieu d’aller se coucher, ce qui crée un accrochage avec sa mère. Dodji quant à lui se fait agresser dans son nouvel internat pour une histoire de racket. A l’autre bout de la ville, Yvan attend le retour de ses parents en jouant à des jeux vidéos et Leïla s’adonne à sa passion, le bricolage. Ils ont respectivement 8, 5, 10, 9 et 12 ans et ne se connaissent pas…

Pourtant, lorsque chacun d’entre eux se lève le lendemain matin, ils constatent tous la même chose. Il ne reste personne en ville à l’exception d’eux cinq. Internet ne fonctionne plus, la télévision non plus, quant au téléphone, il sonne dans le vide. Aucune nouvelle ne peut être donc être prise concernant les personnes extérieures à la ville. Les voilà donc livrés à eux-mêmes dans une ville déserte, ce qui va les faire se rencontrer.

Enfin seuls, pas tout à fait, un élément vient pimenter la donne, des animaux sauvages !!! En effet, bien que l’origine de leur apparition soit des plus mystérieuses, un tigre blanc ainsi que deux rhinocéros se baladent joyeusement dans les rues. En plus de chercher à comprendre où sont passés les habitants de la ville, les cinq enfants seront donc amenés à se défendre pour sauver leur peau.

Par chance, c’est grand une ville et ça peut constituer un terrain de jeu remarquable.

[Chaque couverture du premier cycle se fixe sur un personnage du groupe, pour le premier, il s’agit de Dodji]

Le tome 1 obtient le prix jeunesse 9-12 ans au festival d’Angoulême en 2007, ce qui vient témoigner de l’attrait du public pour cette série.

Vous pensiez qu’avec une ville vide, des bêtes sauvages en totale liberté et cinq enfants livrés à eux-mêmes, ça n’était pas assez corsé ? Bienvenue dans le tome 2 !!!

Ce coup-ci, une nouvelle menace entre en jeu, et une menace de taille. Appelé par la suite « le maître des couteaux », cet individu a réquisitionné, à l’insu de tous, tout ce qu’il pouvait trouver de tranchant au sein de Fortville. Bah, ce n’est pas bien dangereux un cultelluphiliste (nom scientifique pour désigner un collectionneur de couteaux). C’est vrai, sauf si ce dernier a décidé de liquider nos amis par tous les moyens possibles. Une grande course-poursuite s’engage alors à travers Fortville. Quelles motivations animent le maître des couteaux, qui est-il vraiment, a-t-il un lien avec la disparition des habitants ? Autant de questions se posent alors aux lecteurs. Le Journal de Mickey décernera à ce tome le grand prix des lecteurs.

[Leïla pour le deuxième]

Deux premiers tomes, deux récompenses : pas mal pour un début non ?!

A partir du troisième (qui est aussi celui que j’aime le moins sur les cinq), les enfants quittent Fortville. Ils découvrent qu’un parc d’attraction situé non loin de là est devenu le quartier général de nombreux enfants. Saul est leur chef, il est le fils de l’ancien directeur du parc et a permis à tout le monde de s’y installer après « la nuit de la grande disparition ». Passionné par l’époque hitlérienne, il s’est imposé à la tête du « clan » après avoir traversé le bassin du requin blanc à la nage, prouesse que personne n’a osé reproduire depuis, ce qui lui procure le respect de tous. Les nouveaux arrivants n’ont pas un accueil très chaleureux et leurs réticences aux codes du clan leur valent des sentences. Il y aurait bien une seule chose à faire pour se faire entendre, faire l’impossible et traverser le bassin à la nage. C’est sans compter le fait que le requin est habitué à être nourri à cet endroit désormais…

[Camille pour le troisième]

Quatrième tome, retour à Fortville où Yvan croit savoir ce qu’il est advenu de ses parents. On revient donc dans la série que j’aime bien, en compagnie des amis du clan du Requin. Un camp de fortune s’organise dans un quartier de la ville, camp qu’occuperont tous les enfants pour être en sécurité.

De leur côté, des singes se mettent à édifier des montagnes de débris et de charognes qu’ils peignent ensuite en rouge. Leurs costumes volés à l’opéra leur donnent une apparence des plus singulières, ce qui s’ajoute à leur forte agressivité.

Mais ces cairns semblent former un cercle, cercle à l’intérieur duquel aucun d’entre eux n’ose avancer…

[Yvan pour le tome 4]

Après la découverte du corps de leur ami (dont je tairai le nom) en proie à des corbeaux, la décision est prise d’inspecter la zone pour en débusquer toute menace potentielle.

Le tome 5 se concentre donc sur l’exploration de la zone. Plus les enfants se rapprochent de l’épicentre de cette dernière, plus les appareils ne semblent plus vouloir répondre. Chose plus curieuse encore, un mégalithe noir et géant trône en son centre. Mais de quoi peut-il bien s’agir ?

En tout cas, deux enfants du groupe prétendent le savoir et c’est pourquoi ils se sont mis en tête de tuer un par un les enfants de Fortville, pour éviter une catastrophe dont eux seuls connaissent les caractéristiques.

[Terry pour le tome 5]

A la fin de ce premier cycle, les auteurs lèvent donc moins d’interrogations qu’ils n’en rajoutent. Ce cycle a pour objectif d’être « Une grande introduction à l’histoire plus complexe qui va suivre ». Le suspens est là, le public aussi, que demander de plus (à part peut-être la suite le plus vite possible^^).

[Couverture donnée par un fan sur le mur Facebook et qui serait celle du tome 6 (information non officialisée donc à prendre avec précaution)]

L’information officielle des jours derniers étant la possibilité pour vous, si vous avez entre 8 et 15 ans, de participer sur le site officiel de la série à des épreuves de sélections débutant le 16 mai prochain, la récompense finale étant de devenir un personnage du tome 7. En voilà une bonne nouvelle non ?!

A vendredi prochain pour une nouvelle série !!! Remarque : Pour mon avis sur la série ou plus d’infos, voire pour vous essayer au Quiz et tester vos connaissances, c’est ici.

South

____________________________________________________________

L’intégralité des images de cette page sont copyright Dupuis-Vehlmann-Gazzotti. Cette rubrique a été réalisée en s’appuyant sur les albums et sur le blog du dessinateur [lien mort] pour certaines images. Une planche provient également du site bdzone.com.


Accéder aux autres dossiers

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *