« Les Ignorants » : présentation des personnages

Étienne Davodeau :

Sans titre 2

Dessinateur de bandes dessinées aguerri, Étienne s’intéresse au vin, à la vigne et à la dégustation.

Durant une année, il va travailler dans les vignes de son ami Richard Leroy, découvrir les grands vins, le travail qui se fait à l’intérieur des barriques à la cave. Toujours avec son carnet de notes, il réalise des croquis, prend des notes sur les différentes activités qu’il sera amené à découvrir. Certaines seront marquantes et laisseront un souvenir inébranlable : c’est le cas avec les pulvérisations biodynamiques.

De total ignorant au début, on peut dire qu’il devient un néophyte au fil de l’histoire.

Mais, si Étienne apprend bon nombre de choses, il livre au lecteur et à Richard autant de choses intéressantes. Grâce à lui, on découvre les dessous de la fabrication d’un livre à l’imprimerie, le fonctionnement d’une maison d’édition, les plus grandes manifestations du monde de la BD (Quai des Bulles, BD à Bastia) on devient plus proches de certains auteurs de renom tels que Guibert, Gibrat, Marc Antoine Mathieu.

Narrateur de l’histoire, il nous invite à le suivre. Sa simplicité, sa curiosité, les petites anecdotes qu’il rencontre en font un vrai héros : avec des défauts, des qualités, très humain.

Pour les inquiets, je vous rassure : il refera un retour sur la scène d’une histoire dans le prochain album documentaire qu’il est en train de réaliser avec le journaliste Benoît Collombat.

– – – – – –

Richard Leroy :

Sans titre 3

Vigneron (même si ça n’a pas été sa première profession), homme passionné il accepte sans la moindre hésitation la proposition de Davodeau : « Ça y est. J’ai réfléchi. On commence. Tu vas me goûter ces quatre vins et tu me parles de leurs différences et de leurs ressemblances. Pour la vigne, on débute par la taille… Habille-toi chaudement. » Et c’est parti pour de nombreuses explications sur les activités de la vigne, la tonnellerie…

Passionné par son travail, proche de son terroir et de sa vigne, sensible au bien-être de son « partenaire » (la vigne, évidemment), il préfère produire peu et faire un bon vin respectueux de l’environnement et de la santé. Citons à titre d’exemple les pulvérisations biodynamiques, et la faible dose de soufre injectée lors de la mise en bouteille.

Non seulement on découvre à ses côtés les aspects de la vigne pendant toute une année mais il nous emmène lui aussi rencontrer des vignerons dans le Jura, en Corse et à Bergerac.

Lors de cette année il découvre une partie du monde auquel appartient son ami dessinateur par la lecture de bandes dessinées connues qu’il n’a pourtant jamais ouvertes. Les différentes œuvres qu’il lira au fur et à mesure sont des piliers de la BD « Adulte ». Petit à petit, la découverte continue et progresse puisqu’il finira par choisir seul lors d’un festival un excellent titre : Faire semblant, c’est mentir.

On s’attache vite à ce héros pour son côté passionné par son travail, sa spontanéité, sa gentillesse et parfois ses coups de gueule.


Retour à la fiche des Ignorants