1) Matthew Barrie et l’île au trésor

tresor

Dans une série comme Seuls, tout se joue au détail près. Ainsi, il convient de redoubler d’attention lors des secondes lectures afin de cerner les détails qui auraient pu nous échapper de prime abord. C’est essentiel si, comme nous, vous cherchez à anticiper la suite de l’histoire ou plus simplement à trouver des réponses aux abondantes questions posées par les auteurs depuis de nombreux tomes.

a) Matthew Barrie 

peresaul

C’est à la page 10 du tome 3 qu’est fait  mention pour la première fois du nom du père de Saul : Matthew Barrie. Or il se trouve que l’auteur de Peter Pan (1904) se nomme James Matthew Barrie. Coïncidence ? Je ne pense pas…

Né en 1860 en Écosse et mort en 1937, ce dernier fut un très grand lecteur (notamment de Stevenson dont nous reparlerons plus bas) mais aussi un grand écrivain.

Sans rentrer dans le détail d’une biographie dont l’énoncé serait fastidieux, plusieurs points présentent des similitudes avec la BD.

En premier lieu, notons que James Matthew Barrie avait un frère, mais celui-ci est mort à l’âge de 13 ans (soit presque l’âge des héros de la BD).

A la mort de l’une de ses proches amies, Sylvia Llewelyn Davies, il devint tuteur de ses enfants, lesquels lui avaient inspiré les personnages de Peter Pan et le considéraient comme leur oncle. Matthew Barrie fit tout pour les traiter comme ses propres fils.

Ce qui est encore plus étrange concerne la mort des enfants en question (à rattacher aux morts tragiques des élus dans la BD) :

                • George fut tué en 1915 à l’occasion de la première guerre mondiale
                • Michael se noya en 1921
                • Peter se suicida en 1960
                • Nicolas décéda en 1980

Or Nicolas à l’envers donne SALOCIN soit, avec l’ajout d’un U aux trois premières lettres, SAUL

Seul détail problématique : la ligne temporelle. Eh oui, car Nicolas étant né en 1903, il ne pourrait avoir 11 ans après la Seconde Guerre Mondiale. Ce tragique événement ayant nécessairement eu lieu, comme le prouvent notamment la conversation de la page 25 du tome 3 ou encore l’ordinateur portable du père d’Yvan (que l’on pourrait assimiler à un Powerbook 100, ordinateur lancé en 1991).

Pour Mael, un ami du forum Nouvelle Ère, il faut prendre les choses avec philosophie : « Les enfants dans Peter Pan n’étaient-ils pas, après tout, des adultes qui ne voulaient pas grandir ? ». Quoiqu’il en soit, c’est un joli clin d’œil qui nous est fait à l’œuvre de Matthew Barrie et il ne semble pas souhaitable de chercher plus loin selon moi.

b) L’île au trésor de Stevenson

saulsoleil

Robert Louis Stevenson est un auteur écossais né en 1850 et mort en 1894. Je n’ai pas trouvé de grandes ressemblances entre sa vie, son œuvre et la BD dont il est ici question.  On notera néanmoins la similitude du nom du parc avec l’une des œuvres majeures de cet auteur. Je profite également de l’occasion pour vous inviter à lire la superbe fiche de lecture de ma partenaire Koyolite sur son site, le Galion des Étoiles.

South


Revenir à la page de présentation du clan du Requin

Revenir à la fiche de Seuls