Présentation de l’auteur

Jacques Martin

(1921-2010)

Créateur de la série Alix (entre-autre) collaborateur avec d’autres auteurs de bandes-dessinées pour ses propres séries ou pour d’autres comme Tintin.

Photo de l’auteur :

^8ED1EEA2CC19F626289CDA1A91D5822BAA2DF05D13B06ED153^pimgpsh_fullsize_distr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Martin est né le 19 Septembre 1921 à Strasbourg. Orphelin de père et abandonné par sa mère dans un pensionnat, il fait ses études en Belgique avant d’être enrôlé dans le STO (Service de Travail Obligatoire) durant la seconde guerre mondiale. Il ne commencera sa carrière d’auteur qu’en 1945, à la fin de la guerre. Il travaillera d’abord pour le journal Bravo! avant d’intégrer celui de Tintin en 1948.

Jacques Martin aurait très tôt développé une passion pour l’Histoire en général. Premiers nés d’une lignée de 7 héros explorateurs de leur temps Alix (époque de César) et Lefranc (histoire l’aviation) parurent pour la première fois dans le journal de Tintin respectivement en 1948 et en 1952. D’autres moins connus suivront dans les années 80 tel Jhen  à l’époque médiévale, Arno pour l’époque napoléonienne, Orion pour la Grèce de Périclès (Vème siècle avant le Christ) et Khéos sous le règne des pharaons. Enfin dans les années 2000 Loïs se joindra au groupe pour couvrir le XVIIème siècle, Voici donc 7 personnages prêts à vous emmener avec eux à travers 7 périodes plus ou moins précises de l’Histoire ^^

40352761cul-de-lampe

 Des 7 héros explorateurs, seuls Alix et Lefranc connurent un grand succès, les autres disparaitront dans les limbes du temps (est-ce le cas de le dire ? ) . Ils connaitront donc une parution presque annuelle (avec des interruptions parfois) jusqu’en 2014 (année de parution des derniers tomes recensés en Avril 2015)

Jacques Martin est un auteur ayant travaillé avec plusieurs auteurs de son époque dont le très connu Hergé. Jacques Martin a  œuvré dans les albums suivants:  Bijoux de la Castafiore, Tintin au Tibet, Vol 714 pour Sydney, l’Affaire Tournesol et Coke en Stock. Étant quasiment devenu aveugle en 1991, à cause d’une maladie, Jacques Martin travaillera de plus en plus en collaboration avec d’autres auteurs (dont il sera le mentor) gardant tout de même la main sur les scénarii jusqu’à sa mort en Janvier 2010 à Orbe (en Suisse)