Étienne Davodeau

scénaristeColoriste

(1965 – aujourd’hui)

  • Quelques jours avec un menteur (1997 ; Delcourt)
  • Le réflexe de survie (1998 ; Delcourt) Récompensé en 1998 par le prix Nouvelle République
  • Anticyclone (2000 ; 2000)
  • Rural (2001 ; Delcourt) Récompensé en 2002 par le « Prix Tournesol »
  • Chute de Vélo (2004 ; Aire Libre, Dupuis)
  • Les Mauvaises Gens (2005 ; Delcourt) Grand Prix de la Critique ABCD en 2006
  • Un Homme est mort (2006 ; Futuropolis) Récompensé par « les Prix du jury œcuménique de la bande dessinée » et le « Prix France Info de la bande dessinée d’actualité et de reportage » en 2007
  • Lulu Femme Nue tomes 1 et 2 (2008-2010, adapté en film) Récompensé par les Prix « Esssentiel » au Festival d’Angoulême, prix du meilleur scénario au « Prix St Michel » 2009, Prix « Ouest France » (Quai des Bulles) 2009 et « Prix Bédlys Monde Or » à Québec
  • Les Ignorants (2011 ; Futuropolis) Sélection du Festival d’Angoulême en 2012
  • Le chien qui louche (2013 ; Futuropolis) Sélection du Festival 2014 d’ Angoulême, récompensé par les « Prix de la BD Fnac », « Prix de la BD Cultura » en 2014
  • Cher Pays de notre enfance (à paraître)

Photo de l’auteur :ignorants 3

Né le 19 octobre 1965 à Botz-en-Mauges (dans le Maine-et-Loire), issu d’une famille ouvrière, après son bac, il suit des études supérieures à l’université Rennes 2 dans le département Arts Plastiques. Il publie en 1992 sa première œuvre : L’homme qui n’aimait pas les arbres. Ses œuvres les plus illustres sont Un Homme est Mort, Lulu Femme Nue, Les Ignorants, Les Mauvaises Gens.

Étienne Davodeau est un auteur particulièrement connu et apprécié en France mais dans bien d’autres pays. Certaines de ses œuvres comme Le Chien qui Louche ont été traduites en allemand ainsi que Les Ignorants (allemand, italien, brésilien et anglais).

Sa bande dessinée s’adresse à un lectorat composé d’adultes. Un de ses points forts est qu’il est aussi bien capable d’offrir à son public des bandes dessinées avec un scénario, tout comme un documentaire fourni, basé sur des faits réels sous forme de bande dessinée. Il offre à son public la plupart du temps des récits d’un tome, voire deux.

Les milieux modestes, ruraux, agricoles, ainsi que les problèmes que rencontrent les employés sont abordés (Anticyclone). Il explore également des fait historiques réels : c’est le cas avec le poignant Un Homme est Mort ou l’album qu’il prépare qui traite de l’assassinat du juge Renaud à Lyon, le 3 juillet 1975.  Mais il aborde aussi des choses simples qu’on connaît tous, comme le besoin de se reconstruire rencontrer des gens qui vous feront évoluer : c’est le cas dans le récit Lulu Femme Nue. Davodeau est également scénariste.

C’est un auteur très connu présent dans plusieurs festivals : FIBD d’Angoulême, Quai des Bulles, BD BOUM… Plusieurs expositions lui ont été consacrées, la plus récente est à Bécherel à la Cité du Livre et s’intitule « Traits Réels ». Plusieurs de ses œuvres ont été récompensées dans des festivals, ont reçu les prix de grandes enseignes (Fnac ou Cultura).

Tout ceci assied clairement le fait qu’Étienne Davodeau est un auteur incontournable de la bande dessinée française. On lui souhaite de continuer à réaliser longtemps des œuvres simples, touchantes et poignantes dont il a le secret.

Eyaël


[hr]

Pour plus d’informations sur Etienne Davodeau et ses travaux : http://www.etiennedavodeau.com/

Etienne Davodeau a également une page Facebook.

La photo d’illustration de l’auteur est copyright